A la trêve des confiseurs, nos formations présentent un bilan que l’on peut qualifier d’exceptionnel, notamment au niveau des jeunes. Après l’interview du président Bertrand Taczanowski réalisée le mois dernier, celle du manager général chargé du sportif Yann Skoczylas s’imposait tout naturellement. Merci à lui d’avoir répondu à nos questions!

Notre photo: Yann Skoczylas joint le geste à la parole lors de la soirée sponsors organisée en mai dernier à la suite du titre de champion de France remporté par nos U15 à Agen. L’ex-espoir du MBC dirige avec réussite une équipe de techniciens hors pair. (photo Jean-Laurent Soltner)

  1. Tu as quitté le FCM pour rejoindre notre club à l’été 2015 avec toute ton équipe de techniciens. Après deux saisons et demie, comment te sens-tu à Pfastatt ?

Tout va très bien, mais il est vrai qu’à notre venue nous avions entendu beaucoup de choses, pas toujours positives et surtout de personnes qui ne sont pas ou plus au club. J’ai entendu dire que notre venue ne marcherait jamais car le FCM et Pfastatt n’avaient pas le même ADN… Le résultat est que j’estime et dis haut et fort que nous avons été très bien accueillis par des très bonnes personnes, et je sais pour parler au nom de tous mes entraîneurs que nous nous sentons très bien dans ce club, que nos conditions de travail sont bonnes et que la bonne humeur est présente quotidiennement.

  1. L’équipe une est classée à la deuxième place de la poule D de N2, qualificative pour les play-offs d’accession en N1. L’appétit venant en mangeant, on se met à rêver sur les bords de la Doller. Qu’en penses-tu ?

Oui, c’est certain, nous sommes tous des sportifs et bien entendu l’accession en N1 serait…(je n’ai pas de mot) EXTRAORDINAIRE. Cependant, comme tout le monde le sait, le club de Pfastatt est avant tout un club formateur, tourné autour des jeunes, pour les jeunes. L’équipe une étant une véritable locomotive médiatique et financière pour notre club, elle est bien entendu très importante, mais je peux assurer que jamais nous ne mettrons le club en danger financièrement pour l’équipe 1. Jamais nous ne recruterons des mercenaires désintéressés, c’est pour cela que je me suis réjoui du recrutement fait cette année par Jean-Luc Monschau qui tourne autour de jeunes issus de centres de formation. Ces jeunes sont parfois disponibles pour entraîner nos équipes de jeunes, entrant ainsi tout à fait dans notre idéologie. La montée en N1, on en parle peu pour l’instant car nous avons assez de travail avec toutes nos équipes de jeunes. On fera le point vers le mois de mars. Si à ce moment-là nous sommes toujours aussi bien classés, alors nous analyserons et réfléchirons sur l’avenir. Mais un grand bravo à l’équipe 1 dans son intégralité car en plus d’être de bons joueurs, les gars sont des types vraiment très bien.

  1. A deux journées de la fin de la phase aller, l’équipe réserve est deuxième du championnat prénational, un classement synonyme de montée en N3. Est-ce un objectif envisageable et souhaitable ?

Oui clairement, notre priorité n’a pas forcément été l’équipe 1 cette année, mais l’équipe 2 ! Pour preuve, elle a été entièrement équipée, elle a un nouveau coach en la personne de Laurent MINNIG et un nouvel adjoint Francis RIEBER, et elle bénéficie du recrutement de très bons jeunes joueurs, de la conservation de Damien THIBEDORE et de très bonnes conditions d’entraînements. Là encore, nous verrons un peu plus tard dans la saison, mais nos seniors 2 sont pour nous un réel projet dans le club et c’est vraiment super de voir des garçons de 17 ans (pour certains) jouer dans cette équipe. C’est tout à fait ce que nous voulions et la tendance va encore s’accentuer dans quelques années avec nos jeunes qui continuent à arriver et qui vont pousser des portes…

  1. 48 victoires en 49 rencontres. Tel est le bilan présenté par nos équipes première de jeunes. Il se détaille ainsi : 7/7 pour les U20 Alsace de Julien Bruder, 6/6 pour les U17 Alsace de Jean Louis Tschamber, 10/10 pour les U15 France d’Hervé Clodi et Annick Riff, 8/8 pour les U13 Alsace de Stéphane Diebold, 8/8 pour les U11 de Georges Aunis et 9/10 pour les U9 de Christel Chaumartin. On en reste bouche bée. Quelles sont les raisons d’une telle réussite ? Quels sont les objectifs fixés dans chacune de ces catégories ?

Les raisons : LE TRAVAIL et LE SERIEUX ! C’est vrai que les résultats sont très bons, encore une fois nous avons la chance d’être très attractifs ce qui nous donne la possibilité de recruter de bons joueurs. Nous avons également mis en place une politique élitiste, tournée autour de l’excellence et du travail, nous établissons des fiches de présence, certaines équipes ont même un préparateur physique, nombreuses équipes participent à de gros tournois ce qui met de suite nos jeunes en situation de haut niveau. De plus, et je pense que c’est le cœur de la réussite : la qualité des entraîneurs. Je pense que l’on peut avoir toutes les structures et tout l’argent que l’on veut, si les entraîneurs ne sont pas heureux, compétents et investis, c’est l’échec. Ainsi mon travail au quotidien est d’apporter un soutien, des limites parfois, des moyens et une ligne directrice à tous mes entraîneurs, et ce, en matière d’organisation, de vision du jeu, de cohérence par rapport au positionnement de chaque jeune. Il faut savoir que chaque jeune du club est important, connu et positionné de façon individuelle dans la structure.

Les objectifs : l’école de basket forme les jeunes à être performant dès le plus jeune âge et les poussins 1 ont leur premier vrai objectif avec le mondial de BOURBOURG. Les U13-1 : champions d’Alsace et préparer les minimes France pour certains. Les U15 : meilleur résultat possible, les U15-2 peuvent espérer un titre de champions d’Alsace, les U15 France ont atteint l’objectif de qualification pour la poule haute, après… pourquoi pas un doublé champion de France mais ce sera très difficile et nous n’y pensons pas. Les U17 : champions d’Alsace et champions du Haut-Rhin. Les U20 : champions d’Alsace.

Ce sont des objectifs qui ont été fixés aux coachs de certaines équipes. Les autres ont un objectif de formation, c’est-à-dire travailler pour l’année d’après.

  1. Les équipes 2 ne sont pas en reste avec notamment les U15 Alsace d’Hervé Clodi et Anthony Sipp, qui peuvent encore rêver du titre, ainsi que les U17 de Quentin Diehl et les U13 de Jordan Heldt invaincus en championnat. Les raisons du succès sont-elles identiques ? Peut-on parler d’hégémonie de la formation pfastattoise ?

Oui tout à fait, ce qui peut expliquer ces résultats sont les liaisons. Je m’explique : les équipes ne sont pas fixes et fermées et c’est une réelle volonté de ma part. Les jeunes s’entraînent avec plusieurs techniciens, dans différents endroits et à différents niveaux (avec bien entendu une équipe de référence). Ainsi ils jouent toujours au niveau le plus élevé que les règlements et leurs capacités permettent.

Les équipes 2, voire 3, ont toujours des objectifs, elles sont aidées pour les atteindre par les autres équipes, qui fournissent quand elles le peuvent des joueurs en complément.

  1. Les moyens mis à disposition pour travailler, notamment en matière de salle, sont-ils suffisants ? Si tu réponds par la négative, où sont les manquements et comment peut-on y remédier ?

Oui et non : oui car tous les entraîneurs ont obtenu les créneaux qu’ils souhaitaient. Non car ce sont des créneaux payants et très coûteux pour le club car extérieurs. Nous nous entraînons à la salle polyvalente, à Morschwiller-le-Bas, au Cluny, au centre sportif de Mulhouse, ce n’est pas l’idéal mais les résultats prouvent que malgré tout ça marche. L’idéal dans un monde merveilleux serait une nouvelle salle sur Pfastatt ou un agrandissement de l’actuelle Poly, mais ça…

  1. Les meilleurs U15 (Aubin Desestrets puis les champions de France Alex Skoczylas, Valentin Tschamber et Hugo Minnig en juin dernier) ont quitté le club pour intégrer des centres de formation. Seraient-ils restés si l’ASSM avait pu engager une équipe de cadets France ?

NON ! Car pour bien connaître les structures de beaucoup de centres de formation nous sommes encore très très loin de leur structure professionnelle. Un jeune qui a l’opportunité de partir en centre de formation « professionnel agréé PRO A », pas dans n’importe quel centre de formation mais un bon centre de formation, doit la saisir. Le retenir serait une erreur car ces centres ont des structures que nous ne posséderons jamais. Le centre de formation de Pau, que mon fils a intégré, dispose par exemple d’un budget de 800000 euros pour les U18 et espoirs, de 6 salariés à plein temps, de deux salles dont le palais des sports pour eux avec les pros, d’une gestion médicale à la pointe, d’un podologue, d’un préparateur physique, d’un intranet, de structures d’accueil exceptionnelles et de partenariats avec des lycées. Voilà pourquoi nous ne les aurions pas retenus. Maintenant avoir des U18 France permettrait peut-être de conserver certains éléments la première année pour ensuite laisser très rapidement partir ceux qui arrivent à jouer à ce niveau. Mais rivaliser avec des centres de formation n’est pas possible. Néanmoins, encore une fois pour la continuité de formation, nous souhaiterions obtenir une équipe U18 France dès la saison prochaine.

  1. A propos des U15, revenons en mai dernier. La troupe dirigée par Stéphane Jung et Annick Riff, le premier remplacé début février par Jean-Luc Monschau, remporte le titre de championne de France à Agen. Alex, ton fils aîné, est un des fers de lance de l’équipe où évolue également ton plus jeune, Marc. Comment as-tu vécu cette fantastique épopée ? La nouvelle génération, avec Marc désormais joueur majeur, est-elle en capacité de rééditer cette performance ?

Alors là comme on le dit souvent, il faut l’avoir vu pour le croire ! C’était exceptionnel (et je n’aborde jamais le sujet de mes enfants !), le club de Pfastatt a été représenté de façon exceptionnelle et ce weekend à Agen restera pour ces jeunes un souvenir à jamais gravé dans leur vie de sportif mais surtout dans leur vie d’homme. Nous avons vu une équipe collective juste injouable sur ce final four, personne n’a cherché à tirer son épingle du jeu, tous les joueurs ont été au service de l’équipe (je dis souvent aux jeunes qu’il n’y aucun joueur plus important que l’équipe!), tous les joueurs majeurs ou remplaçants ont été exceptionnels. La demi-finale semblait perdue à -13 à 8 min de la fin, et ce retour… un jeu collectif, de la réussite au shoot, bref une équipe injouable ! Paradoxalement, la finale a été presque plus facile mais là à nouveau, devant une foule tout acquise à la cause de nos adversaires, nos jeunes ont été incroyables et je me plais à dire que toutes ces années de stress, de stages, de tournois, de sélections, de KGB… leur ont servi sur ce weekend car j’ai vu des jeunes aborder cette compétition comme des pros. Avec les coachs, nous avons mis en place durant trois semaines de préparation une véritable opération « Titre de champion de France »: entraînements plus nombreux, départ en bus la veille, nuit à l’hôtel, collation…

Cette année je pense que ce sera plus compliqué car nous manquons de puissance et de leaders naturels. Nous avons de très bons joueurs, mais pour un titre il ne faut pas être très bons mais encore plus. Ceci dit, l’année dernière à la même époque, je n’y croyais pas du tout, je fais confiance aux coachs et aux jeunes pour travailler, progresser et… gagner !

  1. Un refrain déjà entendu à Mulhouse revient régulièrement à nos oreilles : la formation, ça coûte cher et ça ne sert à rien puisque les meilleurs joueurs partent. Que réponds-tu à ce genre de discours ?

Cela fait trente ans que j’entends ça (j’ai moi-même été formé à Mulhouse). Je vais surprendre mais c’est en partie vrai, car ça coûte cher, entre les engagements, les déplacements, les indemnités des coachs, les équipements, les créneaux de salle… Si nous décidions de couper la formation, je suis persuadé que nous pourrions facilement accéder en N1. Cependant dire que cela ne sert à rien, ça dépend pour qui et comment on se positionne. Nous, dirigeants et entraîneurs, ne sommes pas là tous les jours pour nous-mêmes, nous ne sommes pas à la recherche de quelconques articles, récompenses et/ou reconnaissance mais juste par plaisir désintéressé. Nous sommes là pour les jeunes, leur plaisir. La formation, c’est ce qui nous anime. Pour ma part, je pense être à peu près compétent pour la formation mais pas pour gérer une équipe professionnelle, cela ne m’intéresse pas et je ne m’y connais pas. Donc je préfère rester dans mon domaine de compétence. J’invite ceux qui prétendent que ça ne sert à rien à simplement consulter la liste des joueurs formés chez nous qui sont partis. Ils sont partis, et bien tant mieux pour eux ! Ce qui est certain, c’est que si un jeune revient dans le Haut-Rhin et qu’il n’a pas réussi à être pro, il reviendra du coup chez nous. Et enfin je prends un réel plaisir à venir voir les tout jeunes jouer. Dans une association, il faut d’abord se faire plaisir, et mon plaisir c’est la formation.

  1. Pour finir, on rappelle que tu joues encore avec les seniors 4 en compagnie notamment de ton président, ton beau-frère Jérôme Lentz, et quelques entraîneurs lorsqu’ils sont libres. As-tu le même plaisir à jouer et te donnes-tu toujours à fond ? Ton mot de conclusion?

Plaisir sur le terrain oui, mais le corps ne suit plus comme à 20 ans mais il est vrai que je viens dès que je peux parce qu’avant tout on a plaisir à se retrouver tous ensemble autour de la même passion qui nous anime, même si après les matchs c’est parfois difficile… Je voudrais surtout profiter de l’occasion qui m’est donnée de m’exprimer ici pour tirer un grand coup de chapeau à tous mes entraîneurs, car ce sont eux la véritable réussite du club. On oublie trop souvent Alain HEMMERLIN et Christel CHAUMARTIN, qui font un travail exceptionnel avec les tout jeunes, ainsi qu’Abdel JAOUDI et Georges AUNIS. Que dire de Stéphane DIEBOLD sur les U13 avec ses deux coachs, Santo ROTTURA et Jordan HELDT ? Leur travail est juste énorme. Hervé CLODI, Annick RIFF, Anthony SIPP et Eric HEITZ mettent les U15 dans des conditions de travail exceptionnelles, Jean Louis TSCHAMBER et Quentin DIEHL poursuivent l’ouvrage de formation sur les U17 pour finir avec Julien BRUDER et Pascal SIEBOLD sur les U20 et S3, et Laurent MINNIG sur les S2. Vous l’avez compris, tout ce travail de très bonne qualité réalisé par tous les entraîneurs est un travail de groupe. Je remercie également Stephen COFFEY, joueur pro US du FCM, qui nous donne un coup de main sur des entraînements individuels et techniques que j’ai la chance de diriger avec lui, et qui touchent certains U15 et certains U17. Ce sont des séances hors normes qui apportent un nouveau regard sur le basket à ces jeunes. Enfin, Jean-Luc MONSCHAU… juste impressionnant, j’ai pu travailler plus avec lui sur les U15 France l’année dernière pour le final four. C’était vraiment superbe, sa qualité, sa générosité et sa connaissance. Je le répète : juste impressionnant !

Interview réalisée par JL-S

Les flashes du weekend 50

18 décembre 2017    Catégorie(s) : Equipe 2, Jeunes, Résultats Imprimer. Imprimer.

Découvrez quelques fiches techniques et tous les résultats du weekend à l’ASSM!

GUEBWILLER – S2  87-91ap

(26-19) (7-26) (24-18) (24-18) 6-10

L’equipe 2 aura joué avec les nerfs de ses supporters. Après avoir compté 18 pts d’avance au 3e quart-temps, ils auront permis à Guebwiller de reprendre l’avantage dans le 4e puis raté 2 lancers francs à 5″ de la fin alors qu’ils menaient d’un point et encore commis une faute au milieu de terrain avec 2″ à jouer. Heureusement, Guebwiller n’en transformera qu’un sur deux.

Enfin on aura aussi eu confirmation que les blancs ne savent pas sauter !

PFASTATT :  21/32 lf  10x3pts (Taczanowski 3, Diebold 2, Thibedore 2, Spinali 2, Ekembe)  29 fts

Soussi 18  Calvayrac 0  Ekembe 4  Taczanowski 22  Spinali 18  puis Bertrand 1  Thibedore 15  Diebold 9  Illuminati 2  Theret 2

GUEBWILLER :  22/30 lf  7x 3pts (Germany 3, Tresch 3, Garnier) 26 fts

Garnier 5  Germany 16  Tresch 14  Muller 22  Martin 10  puis Diringer 12  Hirlemann 8  Schotter 0.

U17 – DESSENHEIM  123-58

(27-17) (24-14) (35-8) (37-19)

PFASTATT :  8/18 lf  9x 3pts (Mulciba Lopes 3, Notter Ekang 3, Zitouni, Kiowani, Grimaldi)  17 fts

Zitouni 13  Kiowani 29  Grimaldi 13  Mulciba Lopes 17  Gerber 8  puis Notter Ekang 22  Bertrand 9  Ouedraogo 7  Sutter 1  Gontard 4

DESSENHEIM :  9/13 lf  5x 3pts (Schiele 2, Stath 2, Libman)  16 fts

Libman 3  Stath 30  Chamassi 12  Schiele 11  Brendle 2  puis Preiss Grunenwald 0.

RIXHEIM – U15 3   68-62

(19-17) (18-26) (22-6) (9-13)

PFASTATT :  6/10 lf  14 fts

Petruccelli 18 Heitz M 0  Heitz L 4  Ramdane 1  Muller 23 puis  Karryjane 8  Nessaibia 0  Hansjacob 0  Meister 8

RIXHEIM :  6/19 lf  16 fts

Wetzel 0  Bargas 12  Wirth 11  Chernine 34  Galais 11  puis Falck 0  Fallegger 0  Despres 0  Roux 0.

U13 2 – RIEDISHEIM  119-5

(36-1) (32-0) (33-1) (18-3)

PFASTATT :  Toudjani 23  Mura 11  Makowka 7  Nussbaumer 17  Kordzinski 11  puis Martel 32  Neyer 8  Diakhoumpa 0  Bouarib 10.

Les autres résultats :

Victoire des U9-1 à Illfurth 27-59

Défaite de U9-2 à Richwiller face à la CTC Kalibasket 64-24

Victoire des U9-3 au FCM 25-30

Victoire des U11-1 face à Sausheim 81-9

Victoire des U11-3 à Rosenau 12-93

Défaite des S4 à Richwiller face à la CTC Kalibasket-3 73-70

Les images de nos U13 au tournoi intercomités

18 décembre 2017    Catégorie(s) : U13 Imprimer. Imprimer.

Maël Grob, Yassine Lahkim, Bastien Rieber, Noam Mosser-Baechlé, Nicolas Luttenbacher, Sacha Hermans et Thomas Mafille étaient appelés pour disputer le tournoi intercomités avec la sélection U13 du Haut-Rhin. Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir les photos signées Jean-Laurent Soltner de nos joueurs lors de la rencontre 68-67 qui s’est disputée samedi après-midi au gymnase de la Doller de Mulhouse. Où un déficit en taille sous le cercle et trop de lancers francs laissés en route ont coûté la victoire à la troupe dirigée par Frédéric Oppe (62-65 après deux prolongations).

Les images de nos U13 au TIC 2017

Un 4e quart-temps cauchemardesque à Tourcoing

16 décembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Un trou noir ponctué d’un 19-0 pendant les 8 premières minutes du dernier acte a privé les hommes de Jean-Luc Monschau d’une victoire qui leur tendait les bras ce soir à Tourcoing (80-72).

Lire la suite »

Une occasion en Nord

15 décembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau se déplacent à Tourcoing, samedi soir (20h), dans le cadre de la 13e et dernière journée de la phase aller.

Notre photo: meilleur scoreur de son équipe (à égalité avec Quentin Diehl) avec une moyenne de 14,92 points par match, Constantin Minla’a Voundi sera l’un des fers de lance de l’attaque pfastattoise à Tourcoing.  (photo Jean-Laurent Soltner)

Quentin Diehl et ses coéquipiers ont remporté une probante victoire samedi dernier dans le fief de Tremblay-en-France (68-89), consolidant par la même occasion leur place de dauphin au classement. Ils terminent l’année et la phase aller samedi soir par un déplacement dans le Nord. « Tourcoing avait très bien commencé son championnat avant de connaître des hauts et des bas » souligne Jean-Luc Monschau. « C’est une équipe un peu dans l’alternance. On espère tomber le bon jour ». Le retour à son meilleur niveau de Mario Porter après une blessure récalcitrante et celui de Bacasso Minté sont autant de bonnes nouvelles pour une formation haut-rhinoise plutôt à l’aise hors de ses bases avec 4 victoires en 6 matches au compteur. Les Bleus ont d’ores et déjà réussi leur première moitié du parcours puisqu’ils passeront les fêtes à la deuxième place, qualificative pour les play-offs, quelle que soit l’issue de la rencontre à Tourcoing.

Une bonne opération comptable en jeu

8e de la poule C la saison dernière avec 10 victoires en 26 matches, la Saint-Michel Tourcoing a gagné le droit de disputer un 10e parcours de rang en Nationale 2. Doté de l’un des plus petits budgets de la poule selon ses dirigeants, le club a connu une intersaison paisible. Dans l’optique d’un nouveau maintien, l’équipe dirigée par l’inamovible Hervé Denisot a vu arriver dans ses rangs l’arrière Nicolas Gengembre (21 ans, 1,93m, ex-Roncq Prénationale), qui a été champion de France espoirs aux côtés de Johan Grebongo avec Gravelines-Dunkerque en 2014, et l’intérieur passé par les espoirs de Châlons-Reims Roby Lusakueno (22 ans, 1,95m, ex-Espé Châlons-en-Champagne N3). Les Nordistes ont réalisé un début de saison tonitruant. Quatre victoires lors des cinq premières journées ont propulsé l’ex-international centrafricain Maixent Mombollet et ses coéquipiers dans le wagon de tête de la poule en compagnie notamment de l’ASSM. Au soir de la 9e journée, ils pointaient toujours à une encablure des leaders avant de rentrer dans le rang suite à trois défaites consécutives concédées à Kaysersberg (84-61), face à Tremblay (68-82) et à Sainte-Marie Metz (79-43).

Septième avec 6 victoires et 6 défaites, la formation tourquennoise se doit de réagir dans son antre fétiche de Decruynaere. Gengembre, 3e au classement des marqueurs de la poule avec une moyenne de 16,27 points par match, et ses partenaires n’ont pas d’autre choix que de s’imposer pour faire pencher la balance du bon côté et aborder sereinement la deuxième partie de la saison. Quant à l’ASSM, elle peut réaliser une bonne opération sur le plan comptable en cas de victoire. En effet, deux de leurs rivaux directs laisseront des plumes lors de cette journée puisque Kaysersberg (1er) joue à Recy Saint-Martin (3e) tandis que le WOSB (4e) reçoit Sainte-Marie Metz (5e).

JL-S

SM Tourcoing – ASSM Pfastatt, samedi 16 décembre (20h), Salle Decruyenaere. Arbitres: MM. R. Venance et A. Vilain.

Les effectifs :

SMT: Hannequin, Kherzane, Miyem, Lusakueno, Ouango, Defoe, Vantilcke, Plomteux, Malusimuanga, Gengembre, Mombollet (cap.), Rivière. Entraîneur: Denisot.

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi, Ekembé, Bertrand. Entraîneur: Monschau.

Les flashes du weekend 49

11 décembre 2017    Catégorie(s) : Equipe 2, Equipe 3, Jeunes, Résultats Imprimer. Imprimer.

Grâce à Stéphane Diebold, découvrez quelques fiches techniques, des courts commentaires et tous les résultats des rencontres disputées par nos formations ce weekend.

Notre photo: 10 matchs, 10 victoires. Nos U15 France ont dominé leur poule de première phase de la tête et des épaules. Bravo aux jeunes et à leur tandem de coachs Hervé Clodi/Annick Riff! (photo Jean-Laurent Soltner)

ERSTEIN – SM-2  80-59

(13-13) (22-18) (26-16) (19-12)

Trop d’individualisme et trop de maladresse auront coûté une 2e défaite aux SM2 malgré un dernier rapproché à 49-45

PFASTATT :  11/19 lf  2x 3pts (Soussi, Diebold)  24 fts

Spinali 18  Thibedore 7  Diebold 5  Taczanowski 8  Ekembe 6  puis Soussi 5  Calvayrac 5  Bertrand 5  Zitouni 0

ERSTEIN :  12/20 lf  8x 3pts (Mutschler 4, Schiebler 2, Gentner, Sengel)  18 fts

Mutschler 25  Schiebler 11  Dorez 17  Bouley 6  Raharison 2 puis Gentner 9  Bernhard 0  Sengel 10  Schmeltz 0.

ZILLISHEIM – SM-3  66-65

(17-15) (12-16) (15-9) (22-25)

Handicapée par les absences de Hourlier et Siebold, notre équipe 3 concède sa 3e défaite de suite dont deux de 1 point.

PFASTATT :  12/19 lf  5x 3pts (Luttenbacher 2, Klinger 2, Rieber)  11 fts

Walliang 12  Weiss 6  Klinger 6  Schaerer 7  Lahkim 15  puis Luttenbacher 16  Rieber 3

ZILLISHEIM :  4/11 lf  2x 3pts (Benner, Langlais)  17 fts

Langlais 13  Moroni 11  Benner 3  Hasani 17  Ayache 20 puis  Kleiber 2.

U20 – SAINT JOSEPH  68-61

(14-14) (16-15) (4-16) (34-16)

PFASTATT :  17/27 lf  3x 3pts (Etienne 2, Luttenbacher)  13 fts

Meyer 0  Walliang 6  Lopetrone 2  Luttenbacher 18 Kiowani 4  puis Bertrand 18  Zitouni 8  Rieber 0  Etienne 12  Lahkim 0

ST JOSEPH :  9/12 lf  2x 3pts (Koyamba 2)  18 fts

Dumangin 4  Theureaux 8  Darvieux 6  Koyamba 22  North 2  puis Soskin 4  Ouadghiri 15.

U17-2 – RIXHEIM  92-36

(16-8) (28-9) (30-10) (18-9)

PFASTATT :  8/15 lf  2x 3pts (Fabbro, Heldt)  17 fts

Petruccelli 5  Romeo 15  Nesci 7  Isik 12  Haas 9  puis Fabbro 9  Heldt 6  Hansjacob 19  Reck 2  Compoint 8

RIXHEIM :  7/23 lf  1x 3pts (Lechekhab)  15 fts

Lechekhab 11  Vielle 0  Macher 3  Esingen 2  Schneider 5  puis Roux 0  Fleck 15.

U15 – FRANCHE COMTE  87-50

(30-17) (17-12) (22-5) (18-16)

PFASTATT :  9/17 lf  2x 3pts (Taczanowski, Burgy)  7 fts

Houinsou 10  Taczanowski 12  Skoczylas 7  Nessaibia 15  Peters 10 puis Maranzana 4  Aab 7  Burgy 7  Maquiesse 6  Hermans 8  Boucague 1  Zitouni 0

FRANCHE COMTE :  3/7 lf  3x 3pts (Shungu, Perrin, Taffo)  13 fts

Taffo 9  Mbaye 8  Laithier 17  Buzer 3  Shungu 10 puis Baumer 0  Perrin 3  Prud’homme 0.

CTC ALSACE DU NORD – U13  20-119

(5-33) (3-25) (9-24) (3-37)

Nous n’avons pas beaucoup apprécié d’être obligés de nous lever à l’aube (départ 7h15) pour le plus long déplacement de l’année et match fixé à 10h.

Félicitations aux garçons qui ont été sérieux, rigoureux et appliqués pendant tout le match.

A une semaine du match 68-67, nos 7 sélectionnés sont en forme!

PFASTATT : 3/10 lf  14 fts

Grob 22  Mafille 12  Rieber 24  Mosser Baechle 16  Luttenbacher 12 puis Lahkim 11  Sailley 10  Laoufi 8  Couhe 4

ALSACE DU NORD :  5/10 lf  7fts

Muller 6  Heinrich 3  Varlotta 0  Kieffer 3  Demessine 4 puis  Wiedemann 4  Ringwald 0  Dupont 0.

U13-3 – ZILLISHEIM  46-16

Un bel effort collectif gâché par beaucoup de maladresse aux tirs

(8-3)(10-5)(14-5)(14-3)

PFASTATT : 0/4 au lf; 14 fautes.

Fabrizio 0  De Volder 0  Rak 0  Hanser 0  Dabboussi 2  Bouarib 4  Dhahbi 14  Anjoure Apourou 10  Bouslama 12  Diakhoumpa 4

ZILLISHEIM : 4/13 au lf; 6 fautes

Kahli 0 Kappler 0 Brigand 2 Cabread 6 Kaya 5 puis Rinaudin 0 Chltouane 1 Beduneau 2.

Les autres résultats:

Victoire des U11 à Rixheim 0-78

Victoire des U11-2 à Riedisheim 29-50

Défaite des U11-3 face à la CTC Les Trois Pays 28-44

Victoire des U9 face à la CTC Kalibasket 42-39

Victoire des U9-3 face à Lutterbach 32-28

Défaite des U9-2 face à Dessenheim 12-63.

Une nette victoire à Tremblay

9 décembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

En empochant les deux points de la victoire ce soir à Tremblay-en-France (68-89), l’ASSM prend seule la deuxième place de la poule derrière le leader Kaysersberg.

Notre photo: auteur de 20 points, tous inscrits dans les trois premiers quart-temps, Johan Grebongo a été l’un des grands artisans de la victoire de notre équipe en Seine-Saint-Denis. (photo archives Jean-Laurent Soltner)  

Lire la suite »

Un match piège à Tremblay

8 décembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau se déplacent en Seine-Saint-Denis pour y affronter Tremblay, samedi soir (20h), dans le cadre de la douzième journée.

Notre photo: Jean-Luc Monschau l’avait remarqué aux entraînements et cela s’est confirmé: Mario Porter, qui tardait à revenir après sa blessure au pied, a retrouvé son meilleur niveau face à l’Union Sainte-Marie Metz. Son apport ne sera pas de trop à Tremblay-en-France. (photo Jean-Laurent Soltner)  

Quentin Diehl et ses coéquipiers se sont sortis du piège face à l’Union Sainte-Marie Metz samedi dernier à la salle polyvalente et ont ainsi conservé leur place de dauphin au classement. Malgré les apparences, leur déplacement à Tremblay-en-France, lanterne rouge de la poule, s’annonce tout aussi périlleux. « Il nous reste deux matches à disputer avant la trêve, les deux fois à l’extérieur. Si on parvient à en remporter un, on aura réussi notre première partie de saison » affirme Jean-Luc Monschau. Le retour à son meilleur niveau de Mario Porter (20 points à 10/16 au tir) est arrivé à point nommé pour pallier l’absence de Bacasso Minté, blessé. La tour pfastattoise devrait reprendre sa place dans la raquette en Île-de-France où notre formation aura besoin de tous ses atouts pour ramener un bon résultat. En effet, si les Tremblaysiens ont concédé trois défaites à domicile, toutes l’ont été par deux points d’écart ou moins. Et on se souvient surtout que le leader Kaysersberg a mordu la poussière à Jean-Guimier en octobre dernier.

Un nouveau match piège

Repêché après une saison difficile en poule C (12e avec 8 victoires en 26 matches), le Tremblay Athlétique Club a connu une intersaison agitée. Dans l’optique de vivre un exercice plus serein, l’équipe dirigée par l’entraîneur emblématique Yacouba Traoré a notamment vu arriver dans ses rangs l’arrière américain Alan-Michael Thompson (26 ans, 1,88m, sans club), qui fut meilleur marqueur de la poule A en 2014-2015 avec Prissé-Mâcon, l’intérieur serbe Bojan Davidovac (27 ans, 2,05m, ex-Pornic N2), l’ailier Yanick Nadjilem Ngali (24 ans, 2m, ex-Tourcoing N2) et le meneur-arrière international marocain Sophiane Rafaï (31 ans, 1,93m, ex-Rueil N1). Avec en son sein l’expérimenté meneur de poche Charly Pleux-Decollogne, brièvement apparu à Mulhouse en 2014, et l’ancien intérieur kaysersbergeois Freddy Benjamin, le groupe tremblaysien a fière allure sur le papier. Pourtant, un départ complètement raté avec quatre défaites de rang (88,5 points encaissés en moyenne) l’a plongé dans les profondeurs du classement. Les victoires face à Kaysersberg fin octobre (81-77) et à Tourcoing samedi dernier (68-82) sont le signe d’une nette amélioration qui laisse espérer des jours meilleurs. Lanterne rouge au classement avec 3 victoires et 8 défaites, le TAC n’est qu’à une brassée de la ligne de flottaison.

Autant dire que les Séquano-Dionysiens voudront confirmer leur bonne dynamique face à l’ASSM et empocher les précieux points de la victoire pour leur dernière apparition de l’année à domicile. Battus chez un autre mal classé, Gennevilliers, il y a trois semaines, les Bleus s’attendent à un nouveau match piège en Île-de-France.

JL-S

Tremblay Athlétique Club – ASSM Pfastatt, samedi 9 décembre (20h), Cosec Jean Guimier. Arbitres: Mme C. Béglot et M. M. Slama.

Les effectifs :

TAC: Rafaï, Pleux-Decollogne, Macura, Jammeh, Benjamin, Diombera, Nadjilem, Thompson, Touré, Davidovac, Vernois, Situlala, Soutient. Entraîneur: Traoré.

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi, Ekembé, Bertrand. Entraîneur: Monschau.

ASSM – Sainte-Marie Metz: les images

5 décembre 2017    Catégorie(s) : Photos Imprimer. Imprimer.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir l’album photo signé Jean-Laurent Soltner de la rencontre ASSM – Union Sainte-Marie Metz.

ASSM Pfastatt – Union Sainte-Marie Metz: les images

Les flashes du weekend 48

4 décembre 2017    Catégorie(s) : Equipe 2, Equipe 3, Jeunes, Résultats Imprimer. Imprimer.

Comme chaque lundi, découvrez les flashes du weekend à l’ASSM grâce à Stéphane Diebold!

Notre photo: la présence dimanche à la Poly de Florent Piétrus n’est pas passée inaperçue. Sa raison: son fils Illan évoluait dans l’équipe U15 du SLUC Nancy, laquelle était opposée à la troupe du tandem Hervé Clodi/Annick Riff. U13 surclassé (il est né en 2005), le fils du champion a montré de belles choses (dont un panier à 8M au buzzer final) mais n’a pu empêcher la nette défaite de son équipe (82-60). (photo Jean-Laurent Soltner)

SM2 – GEISPOLSHEIM  85-80

(33-26) (15-16) (16-11) (21-27)

PFASTATT :  18/30 lf  13x 3pts (Ekembe 4, Thibedore 3, Spinali 2, Diebold 2, Illuminati 1, Bertrand 1)  20 fts

Ekembe 15  Thibedore 24  Diebold 7  Taczanowski 4  Spinali 16  puis Soussi 4  Bertrand 11  Illuminati 4

GEISPOLSHEIM :  17/22 lf  7x 3pts (Clauss 3, Schaller 1, Andlauer 1, Oswald 1, Ait Tabassir 1)  27 fts

Schaller 8  Oswald 17  Andlauer 21  Maetz 6  Ait Tabassir 6  puis Appel 2  Lepeltier 5  Weiling 0  Clauss 9  Georges 6.

RIEDISHEIM – SM3   86-75

(25-16) (19-23) (26-20) (16-16)

PFASTATT :  16/24 lf  7x 3pts (Siebold 3, Klinger 2, Luttenbacher 1, Rieber 1)  23 fts

Weiss 6  Hourlier 14  Klinger 7  Siebold 19  Schaerer 6  puis Lahkim 8  Luttenbacher 8  Rieber 7

RIEDISHEIM : 18/29 lf  4x 3pts (Bader 2, Hamery 1, Schneck 1)  19 fts

Dumel 12  Hamery 12  Slzaski 19  Vogt 2  Kuenemann 11  puis Schmitt N 0  Schmitt B 9  Schneck 10  Bader 11.

SAUSHEIM – U20  81-94

(24-26) (22-23) (22-22) (13-23)

PFASTATT :  24/33 lf  4x 3pts (Lahkim, Bertrand, Etienne, Luttenbacher)  18 fts

Walliang 7  Lopetrone 10  Luttenbacher 13  Illuminati 9  Rieber 0  puis Bertrand 33  Oliveira Souza 0  Etienne 9  Lahkim 13

SAUSHEIM :  11/16 lf  2x 3pts (Ramel, Burgy)  23 fts

Schlegel 16  Kreittner 4  Ramel 21  Cuny Guerin 12  Cichocki 8 puis  Schmittlin 0  Geoffroy 0  Burgy 18  Hajli 2.

RIEDISHEIM – U17  57-77

(10-20) (21-14) (12-19) (14-24)

PFASTATT :  9/15 lf  2x 3pts (Zitouni, Bertrand)  17 fts

Zitouni 18  Kiowani 15  Grimaldi 8  Mulciba Lopes 13  Sutter 10 puis Notter 2  Bertrand 6  Ouedraogo 2  Gerber 2  Gontard 1

RIEDISHEIM :  12/19 lf  3x 3pts (Obrecht, Diringer, Desaulles)  26 fts

Meister 7  Obrecht 3  Desaulles 10  Invernizzi 4  Sapia 2  puis Diringer 11  Undreiner 10  Marx 2  Grimal 0  Deguen 8.

COLMAR – U17 2  57-91

(19-18) (9-30) (16-22) (13-21)

PFASTATT : 7/19 lf  4x 3pts (Nesci 3, Heldt)  17 fts

Petruccelli 14  Romeo 10  Nesci 22  Isik 6  Compoint 8 puis Haas 14  Fabbro 2  Hansjacob 6  Heldt 3  De Volder 6

COLMAR :  5/7 lf  2x 3pts (Bianchi, Machaala)  19 fts

Bernes 8  Bianchi 8  Mechaala 7  Ganter 7  Vautrin 17 puis Rambeaud 6  Didier 0  Devriendt 4.

U15 – NANCY  82-60

(25-13) (8-14) (23-17) (26-16)

PFASTATT :  8/14 lf  6x 3pts (Hermans 2, Nessaibia 2, Maquiesse 1, Maranzana 1)  11 fts

Houinsou 0  Taczanowski 18  Skoczylas 13  Hermans 10  Peters 6  puis Maranzana 3  Aab 0  Burgy 1  Nessaibia 20  Maquiesse 11  Boucague 0  Zitouni 0

NANCY : 7/10 lf  3x 3pts (Pietrus 3)  14 fts

Ergir 4  Schuler 21  Caron 0  Hilbert 9  Hamon Crespin 13 puis  Schuffenecker 4  Ries 0  Stefan 0  Piétrus 9.

RIEDISHEIM – U15 2   57-45

(19-8) (16-15) (7-16) (15-6)

PFASTATT :  9/16 lf  2x 3pts (Burgy 2)  14 fts

Maranzana 11  Gitta 0  Leroux 2  Kordzinski 0  Aab 12  puis Boucague 6  Muller 0  Meister 0  Aunis 1  Burgy 13

RIEDISHEIM :  8/14 lf  3x 3pts (Scherrer, Binnert, Karaklajic-Pistre)  18 fts

Scherrer 3  Rigaut 13  Halbwachs 12  Binnert 14  Karaklajic-Pistre 5 puis Khalfoun 2  Kauffmann 0  Deguen 4  Fiacre 2  Laurentin 2.

U13 – CTC BAZ  97-16

(26-0) (27-6) (14-8) (30-2)

PFASTATT : 8/19 lf 8 fts

Grob 12  Mafille 25  Rieber 19  Mosser Baechlé 8  Couhe 6  puis Laoufi 6  Luttenbacher 14  Hermans 7

CTC BAZ :  2/7 lf  15 fts

Geiss 11  Gardes 4  Gattone 0  Ragoo Francillette 0 Kuhn 1  puis Tansele 0  Jautzy Frech 0  Haas 0.

LUTTERBACH – U13 2  30-31

(6-11) (10-8) (6-10) (8-2)

PFASTATT :  1/9 lf  5 fts

Martel 2  Toudjani 2  Lahkim 7  Sailley 14  Nussbaumer 0  puis Mura 0  Neyer 2  Makowka 2  Kordzinski 2

LUTTERBACH :  4/8 lf  11 fts

Laarais 2  Delongvert 9  Bitsch Willm 9  Credoz 5  Sperissen 0  puis Zaidou 0  Bey 0 Di Viesto 1  Krivacsy 4.

U13 3 – SIERENTZ  56-18

(8-6)(16-4)(12-4)(20-4)

PFASTATT

Anjoure K:6 De volder A:4 Rak N:0 Diakhoumpa D: 18 Hanser R: 4 Fabrizio E: 0 Jaoudi N: 10 Bouarib A: 2 Dhanbi I: 10 Daboussi I: 2

SIERENTZ

Kwast J:0 Phisbieu A:6 Limpari L:0 Jeagie H:2 Hufber S: 6 Mathis N:2 Finck L:2 Bissel H:0.

Les autres résultats:

Victoire de nos U9-1 à Colmar 10-67

Défaite des U9-2 à la CTC BNS 40-25

Défaite des U9-3 à la CTC BNS 42-27

Victoire des U11-2 face à Lutterbach 41-36

Victoire des U11-3 face à la CTC BNS 50-21.