Adieu René

30 novembre 2018    Catégorie(s) : Nécrologie Imprimer. Imprimer.

Avec René Thierry, parti rejoindre les anges hier matin à l’âge de 84 ans, disparaît un monument du basket mulhousien mais surtout un homme au grand cœur, humble et attachant. Au nom de tout le MPBA, nous présentons nos condoléances émues et attristées à son épouse Thérèse, ses enfants Michèle Grélaud, Jean et Philippe ainsi qu’à toute sa famille et ses proches.

La cérémonie religieuse sera célébrée le mercredi 5 décembre 2018 à 14 heures 30 en l’église Sainte Jeanne d’Arc de Mulhouse. Les fleurs peuvent être remplacées par un don en faveur de l’association Vision’ère.

Nous vous invitons à lire le vibrant hommage que lui rend notre président Bertrand Taczanowski.

La terrible nouvelle vient à l’instant de m’être transmise : René THIERRY est parti rejoindre ceux qui nous manquent tant à ce jour.

Il y aurait tant de mots à écrire sur cette personnalité tellement attachante.

Le père de Michèle, de Jean et de Philippe, mais aussi le grand-père, notamment de Pierre et de Florian était d’une telle humilité qu’il n’aurait pas supporté que l’on puisse un instant lui dire merci de la sorte.

Et pourtant, pourtant, comme le dirait le grand Charles, il y a tellement à raconter.

Alors René, je n’aurai pas la force de faire un trop long discours demain soir, lorsque nos protégés vont encore davantage se jeter ventre à terre pour gagner ce match.

Mais laisse-moi s’il te plaît te présenter, en retombant quelques minutes dans mon enfance ou mon adolescence que tu as accompagnée des weekends entiers avec le MBC : avec ta voix si particulière, que – et je peux te l’écrire à présent – j’arrivais à imiter, tu nous as donné tout ce que nous essayons à notre tour de transmettre : la passion de ce sport, le respect de l’autre et la joie de vivre et de profiter de ces moments ensemble, en équipe.

Ces dimanches, ou après un retour de je ne sais quelle ville de France, tu m’attendais patiemment à une heure où d’autres dorment encore, pour me chercher, me faire déjeuner, afin que j’aille filer un coup de main à je ne sais quelle équipe. Puis, il n’était pas question de me voir rentrer au centre sportif sans manger un de ces repas que ta merveilleuse épouse composait.

Le tout, avec une chaleur, une amitié, une écoute que peu de gens ont.

C’est encore toi qui, lorsque j’ai quitté MULHOUSE pour mes études, m’as gentiment téléphoné pour me souhaiter bonne chance, c’est toi toujours qui as pris en premier de mes nouvelles suite à ma blessure…contre le FCM avec SELESTAT, c’est encore toi qui venais même jusqu’à CERNAY, avec ta timidité naturelle nous encourager pour notre épopée en Coupe de France, c’est toi qui es venu nous dire à PFASTATT à quel point tu appréciais notre travail, c’est toi qui …qui n’as cessé de faire ce que tu as fait pour moi pour des dizaines et des dizaines de jeunes et moins jeunes.

Voici chers tous, l’homme qui nous a quittés aujourd’hui. Lui ressembler dans son investissement serait déjà un miracle !

Peut-être qu’aujourd’hui, d’où tu nous regardes, tu dois être fier du chemin parcouru par ceux que tu as tant aimés, tant aidés, que cela soit professionnellement ou dans leur investissement dans le sport. Et secrètement, tu dois encore aspirer à voir le basket redorer son blason.

Tu me laisseras terminer sur une image, René, celle de cette bande de jeunes que tu as amenés au Tournoi International de BELLEGARDE, dans cet hôtel, où, fier de nous et heureux de déguster une fondue savoyarde digne de ce nom, tu nous as demandé de t’accompagner dans tes remerciements, avec ton « tsica tsaca – tsica tsaca » que nous avons tous, Larry, Merluche 2, Gauthier, Cédric, Gilles, Lolo Bicard, Fabio, Lavilliers, je ne sais qui encore et moi-même en mémoire et que nous ne manquons pas de refaire à ta façon dès que l’occasion nous en est donnée.

Quel fou rire !

Mais c’est comme cela que tu aimais nous voir.

Adieu René et MERCI pour tout ce que tu as fait pour moi et…pour nous.

Nos pensées vont envers ta merveilleuse famille.

Humblement, Bertrand.

Choc au sommet à la Poly!

30 novembre 2018    Catégorie(s) : Compte-rendu Imprimer. Imprimer.

Le MPBA2 et l’AL Saint-Priest, leaders invaincus de la poule L de Nationale 3, s’affrontent samedi soir (20 heures) à la Poly pour le compte de la neuvième journée.

L’heure de vérité a sonné. Samedi soir sur les coups de 22h à la salle polyvalente, il ne restera plus qu’une seule équipe invaincue dans la poule L de Nationale 3 après le choc au sommet qui aura opposé la réserve du MPBA à l’AL Saint-Priest. Pour Laurent Minnig et les siens, ce sera la première apparition officielle dans la salle pfastattoise à la toiture rénovée. « On est contents de retrouver la Poly et on espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir » commente le technicien haut-rhinois avant d’aborder la rencontre : « Les garçons sont sur une bonne dynamique et les indicateurs sont au vert après notre belle performance à Poligny. Mais on ne se met pas plus de pression que ça puisque je rappelle que notre objectif premier était le maintien ».

L’Amicale laïque de Saint-Priest a terminé son dernier exercice à la troisième place de la poule B avec un bilan de 15 victoires et 7 défaites. Le club de la Métropole de Lyon, qui évoluait en Nationale 2 en 2015-2016, a entamé sa saison avec l’ambition de jouer les premiers rôles. Dans l’optique de renforcer son effectif et de pallier les départs d’Olivier Oriol, Florian Gourbeyre, Nicolas Chabert et du capitaine emblématique Matthieu Aranda, l’entraîneur Ludovic Gobert a recruté cinq joueurs, Erwan Ruiz (arrière-ailier, 22 ans, 1,98m, ex-Union Tarbes/Lourdes, N1) et son petit frère Soren (meneur-arrière, 19 ans, 1,89m, ex-Meyzieu, U20 Région), Kévin Mbelo (ailier fort, 26 ans, 2,01m, ex-Auch, N3), Léonard Perrier (ailier fort, 26 ans, 2,01m, ex-La Pontoise, N3) et Alexandre Guy (arrière-ailier, 21 ans, 1,91m, ex-Vaux-en-Velin, N3).

« S’ils sont meilleurs que nous, qu’ils le montrent ! »

Un choix gagnant puisque les San-Priods ont remporté leurs huit premières rencontres avec, pour fait d’armes, une large victoire à Rixheim il y a trois semaines (52-76). Autant dire qu’ils font un peu figure d’épouvantail. « On fera de notre mieux pour défendre notre place » affirme Laurent Minnig. « On n’est pas premiers par hasard, le parcours qu’on a réalisé est déjà formidable. On veut bien sûr poursuivre l’aventure mais l’objectif est surtout de faire bonne figure devant notre public, être appliqués, tout donner et ne rien lâcher pour ne rien regretter au coup de sifflet final. Cela dit, si on fait preuve de la même volonté de jouer ensemble et qu’on défend fort comme lors des matches précédents, on peut être optimiste. Si nos adversaires sont meilleurs que nous, qu’ils le montrent sur le terrain ! ».

JL-S

Mulhouse/Pfastatt BA-2 – AL Saint-Priest, samedi 1er décembre (20h), salle polyvalente de Pfastatt.

Arbitres : MM. J. Le Quilliec et Y. Jacquot.

MPBA2 : Calvayrac, Bertrand, Ekembé, Diehl, Thibedore (cap.), Diebold, Uneau, Taczanowski, Ahamadi Amdjade, Spinali, Porter, Theret. Entraîneur: Laurent Minnig, assisté de Francis Rieber.

ALSP : Artigue, Sureda, Gilles, Ruiz Y., Ruiz E., Mbelo, Perrier, Zouiter, Meyer, Meyila, Guy, Ruiz S. Entraîneur : Ludovic Gobert.

Le feuillet programme:

Visualiser le document (PDF, 1.91MB)

Séance d’entraînement des U15 à la Poly

27 novembre 2018    Catégorie(s) : 2018/19, Vidéos Imprimer. Imprimer.

Les protégés d’Hervé CLODI et Annick RIFF effectuent trois entraînements par semaine. Apres huit rencontres, nos U15 France sont en tête du classement à égalité de points avec Nancy et la Sig!

Les U18 France continuent leur apprentissage

27 novembre 2018    Catégorie(s) : 2018/19, Vidéos Imprimer. Imprimer.

Une défaite en forme de victoire!
Les jeunes d’Aladin n’ont rien lâché devant les joueurs du centre de formation de Nancy (intensité, combativité, adresse). Il leur manquait juste de la taille et du poids. Dommage!

MPBA – Tourcoing: les images

27 novembre 2018    Catégorie(s) : Photos Imprimer. Imprimer.

Suivez le lien pour découvrir l’album photo signé Jean-Laurent Soltner de la rencontre MPBA-Tourcoing.

MPBA-Tourcoing: les images 

A bâtons rompus avec Anthony Spinali

27 novembre 2018    Catégorie(s) : Interviews Imprimer. Imprimer.

C’est au tour d’Anthony Spinali de répondre aux questions de Sébastien Grob dans le cadre de la rubrique « A bâtons rompus » consacrée aux joueurs du MPBA2!

ANTHONY SPINALI

Poste 3-4 – N° 14 – 1,94 m – 90 kg  – 21 ans, né le 02/08/1997 à MULHOUSE 

Salut Anthony et merci de nous accorder du temps pour cet entretien. Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

J’ai commencé le basket un peu par hasard. En fait, à 8 ans, je voulais faire du hand avec mes copains mais le club était trop loin de chez moi. Je me suis donc mis au basket et c’est au club de WITTENHEIM que j’ai débuté. J’ai passé presque 8 ans dans ce club entraîné par Pierre BILBEAU et Stéphane DIEBOLD qui m’ont énormément appris. A 15 ans, je suis parti jouer au FCM en Minimes France, entraîné par Jean Louis TSCHAMBER et Annick RIFF, puis en Cadets France avec Yannis LEFRANG. Côté sélections, j’ai fait partie en U13 de l’équipe du Haut-Rhin puis de celle d’Alsace en Cadets. Je suis ensuite allé jouer à THANN pendant 1 an où, encore cadet, j’ai commencé à jouer en séniors. L’année suivante, je débarque à PFASTATT pour jouer dans les équipes juniors et séniors (N3 puis N2). J’entame ma 4ème année au club et c’est un réel plaisir de rejouer au niveau national dans cette équipe et ce club.

Allez, première vraie question, celle de Max TACZANOWSKI : « quand te concentreras-tu aux entraînements ? »

Le jour où le niveau sera plus élevé !!!

Pourquoi le n°14 ? Depuis toujours j’ai ce numéro. Au début, c’était un numéro au  hasard mais il se trouve que le 14 est la date d’anniversaire de mon père et celle du décès de mon grand-père. Alors j’y tiens.

En dehors du basket tu fais quoi dans la vie ?

Je fais une licence pro en développement informatique au Technopole de MULHOUSE.

Et un dimanche sans match tu fais quoi ?

En général je joue à la PS4.

Le match qui t’a le plus marqué dans ta vie de joueur ?

Un match il y a 3 ans en championnat de France N3 contre ST-DIE-DES-VOSGES, sous les ordres de Jean-Luc MONSCHAU, où je score en 9 points en 5 minutes pour une évaluation de 17.

Un entraîneur qui t’a marqué?

C’est compliqué mais trois m’ont vraiment marqué. Stéphane DIEBOLD, car il m’a formé, Yannis LEFRANG, car il n’acceptait pas la défaite et repoussait toujours mes limites, et enfin Jean-Luc MONSCHAU.

Un geste superstitieux avant un match ?

A l’échauffement, je prends le ballon et je fais mon reverse.                                                      

Quel sport aurais-tu pu pratiquer si tu n’avais pas choisi le basket ?

Du foot.

Et celui que tu n’aurais jamais pu pratiquer ?

Du tennis.

Qu’est ce qui t’énerve le plus dans la vie, dans le basket ?

Dans la vie, de ne pas arriver à atteindre mes objectifs et sur un terrain de basket perdre !!

Dieu créa la femme. T’aurais créé quoi toi ?

Je ne sais pas !!

Le rêve que tu aimerais réaliser ?

Faire le tour du monde.

A part Mireille MATHIEU, t’écoutes quoi en boucle comme musique ?

Du R’N’B, rap et hip-hop.

Un mot pour définir le MPBA ?

Famille.

Au club

As-tu un surnom ?

Melo comme Carmelo ANTHONY. Sinon Mario me surnomme SPINALI JAMES à cause de mes tatouages comme LeBron.

Tu fais quoi en plus de jouer ?

Rien.

Qui est ton meilleur pote ?

Max TACZANOWSKI

Qui est le meilleur dans son rôle ?

Le président, grand homme du club.

Qui est le patron?

Le président aussi. Sinon dans l’équipe le boss c’est papi (Damien THIBEDORE).

Qui se la pète le plus ?

Mathieu BERTRAND.

 Qui t’a marqué le plus dans le club ?

Le président.

Qui est le plus ?

Beau gosse : Moi.

Timide : Robin DIEBOLD.

Caractériel : Hugo DIEHL, Max et moi on n’est pas mal !!

Traînard : Gherick UNEAU.

Marrant : Max.

Mauvais perdant : Hugo, Max et moi encore !!

Fort en 1c1 : David EKEMBE.

Adroit : Robin et Hugo.

Et si:

Tu participais à une émission de TV réalité ?

Les Marseillais.

Tu gagnais à l’EuroMillions ou un truc comme ça ?

Je ferais plaisir à la famille et je voyagerais à travers le monde.

Et si tu étais:

Un sportif ? Russell WESTBROOK.

Un club NBA ? OKC.

Une salle de basket ? Le Palais des sports de MULHOUSE.

Un joueur NBA ? Pareil, Russell WESTBROOK.

Un super pouvoir ? Etre invisible.

Un président de la République ? Aucun, je ne suis pas très politique.

Quel est:

Ton petit déjeuner type ?

Thé et tartines à la confiture de fraises (je n’aime que celle-là).

Ta plus grosse bêtise de gosse ?

J’ai cassé un écran plat en perdant à FIFA !!

Ta dernière folie ?

Je me suis acheté une télé.

Ton rêve de gosse ?

Jouer en NBA.

Ta gourmandise ou plat préféré ?

Des escalopines (escalopes à la sicilienne).

Ton humoriste préféré ?

Malik BENTALHA.

Ton  acteur préféré?

Omar SY.

Ton film préféré?

8 Miles.

Ton émission préférée ?

Je ne vois pas.

La personnalité que tu aimerais rencontrer ?

Paul POGBA.

La pire faute de goût vestimentaire pour toi ?

Les chaussettes dans le jogging.

Le déguisement avec lequel tu irais à une soirée costumée ?

Je ne suis pas trop soirée déguisée, au contraire du président !!!

Tes passions en dehors du Basket ?

La famille, les amis et la musculation.

Ta plus grande fierté ? 

Avoir réussi mon BAC ES alors que les profs ne croyaient pas en moi.

Ton sosie ?

Je crois ne pas en avoir. Une fois, on m’a pris pour DJOKOVIC, le joueur de tennis.

Ton pire défaut ?

Je suis trop impulsif.

Ta devise ?

Toujours avancer, ne jamais s’arrêter.

La personne que tu vas voir le plus souvent pour des conseils ?

Mes parents.

Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ?

Des filles, il y en aura plein d’autres !!

Tes pensées avant de t’endormir ?

Ce que je vais faire le lendemain.

Ta blague pas drôle qui te fait rire ?

Il y a 5 chaises et 6 poussins. Si on veut asseoir tous les poussins sur les chaises, qu’est-ce qu’on fait ?? Ben on en pouss’ un !! (poussin).

Ton meilleur pote dans le basket ?

Je n’en ai pas un en particulier.

Tes meilleurs souvenirs ?

En basket, toutes les finales et les titres de champions d’Alsace gagnés avec WITTENHEIM. Sinon dans ma vie, mon voyage à BARCELONE l’an dernier.

 Le joueur avec qui tu aurais aimé jouer ?

Michael JORDAN ou Kobe BRYANT.

Le cinq idéal dans lequel tu voudrais jouer ?

Zaïnoul BAH en 1, Quentin DIEHL en 2, moi en 3, Jo GREBONGO en 4 et Moustapha DIOP en 5.

Tu es plutôt

PS4 ou XBOX ? PS4.

Fortnite ou 2K ? 2K.

MCDo ou Burger King ? MCDo.                                                                                                                                                   

Coca ou Pepsi ? Aucun.

NBA ou Euroleague ? NBA.

CAVS ou WARRIORS ? OKC.

Jordan ou LeBron ? JORDAN.

Kaaris ou Booba ? Eddy MITCHELL.

PSG ou OM ? Lyon.

A ton tour de poser une question à l’un de tes partenaires qui sera le prochain à s’y coller dans 15 jours avant le derby contre RIXHEIM ?

Alors pour Robin DIEBOLD : Quand te décideras-tu à prendre tes shoots ?

Enfin, toi qui a grandi en tant que basketteur dans un club local, qu’aurais-tu envie de dire à tous nos jeunes licenciés qui voudraient suivre ton exemple ?

Tout passe par le travail et la persévérance.

Dernière question, comment vois-tu, à titre collectif et personnel, cette saison et quels sont tes objectifs ?

A titre collectif, on est déjà à 8 victoires et toujours invaincu cette saison. Pour un promu, ce n’est pas mal. Mais on ne compte pas s’arrêter là et pourquoi pas continuer à gagner 9, 10, 11, .. matchs !! Et si on peut finir champion pour énerver les dirigeants et monter en N2 on ne se gênera pas !!

A titre personnel, je veux donner le meilleur de moi-même et être régulier dans mes performances.

Anthony, encore merci, et félicitations pour ton parcours, ton début de saison et ton amour du club !

Huit à zéro pour l’équipe Séniors 2!

26 novembre 2018    Catégorie(s) : 2018/19, Vidéos Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Laurent MINNIG et Francis RIEBER n’ont rien lâché à Poligny ce samedi 24 novembre 2018. Malgré la blessure de Ghérick UNEAU dès la première seconde de jeu, l’équipe n’a pas baissé les bras, bien au contraire. Anthony SPINALI, Hugo DIEHL et Edouard CALVAYRAC ont inscrit 55 points à eux trois. Huitième victoire en huit rencontres!

Coup dur pour les hommes de Laurent Minnig samedi à Poligny puisque sur l’entre-deux de la rencontre, Gherick Uneau se blesse et est contraint d’abandonner ses coéquipiers. Pour autant, nos joueurs ne se laissent pas décontenancer par ce coup du sort et prennent le commandement de la partie dans le sillage d’Anthony Spinali et Hugo Diehl, 7-14 à la 4e. Privés de Moureaux et Secrétant, les Jurassiens sont dans le dur et ne trouvent pas de solution défensive pour enrayer la marche en avant de Diehl et compagnie, lesquels enchaînent les paniers primés (8 en première mi-temps). Et comme leur attaque, si efficace depuis le début de la saison, est mise sous l’éteignoir, l’écart enfle (25-36 à la 13e). Radojevic (17 points et 12 rebonds au final), Baldé (14 points) et le combatif Laumain font de la résistance mais c’est insuffisant face à notre armada en état de grâce qui engrange 47 points dans son escarcelle à la pause, 34-47.

« Je l’ai senti durant la semaine »

Les Polinois regagnent le parquet avec des intentions. Sous l’impulsion d’Arbez et Favre, ils redonnent espoir à leurs supporters en effectuant un rapproché au score, 41-47 à la 23e. Mais le MPBA ne s’affole pas et réagit immédiatement par Hugo Diehl (6 points de rang), Mario Porter et Edouard Calvayrac. La messe est dite, 43-60 à la 26e. L’écart culmine à 21 unités après deux réussites de Damien Thibedore et David Ekembé (57-78 à la 36e). Les dernières minutes sont plus décousues, les Bleus laissant enfin quelques miettes à leurs adversaires, qui en profitent pour empocher le gain du quart-temps (15-14).

Grâce à cette victoire, la huitième en huit rencontres, la réserve du MPBA conserve sa place de leader du championnat, à égalité de points avec Saint-Priest qu’elle devance au panier-average. Les deux inséparables se disputeront le trône samedi prochain à la salle polyvalente.

« Ça a mal démarré avec la blessure de Gherick, qui retombe sur le pied de Radojevic à l’entre-deux » souligne Laurent Minnig. « Ce fait de match aurait pu peser dans la balance puisqu’on s’est retrouvé dominés au niveau taille mais les garçons ont su se mobiliser pour chercher une belle victoire. Ils ont livré un match plein, sans véritable temps faible, hormis sur la fin lorsque le résultat était acquis. Je suis notamment très satisfait de leur prestation défensive puisqu’ils ont réussi à contenir à 64 points des adversaires qui tournaient à 88 points de moyenne par match. Je l’ai senti durant la semaine lors des entraînements et à l’échauffement, mes joueurs étaient sérieux, concentrés et concernés. Même si Hugo a inscrit 25 points, Anthony 17 et Edouard 13, cette victoire est le fruit du travail de toute l’équipe. C’est génial et je suis très content ! ».

JL-S

Poligny Jura BC– Mulhouse/Pfastatt BA-2 64-78

Poligny, salle omnisports du Champ d’Orain. Environ 200 spectateurs.

Les quart-temps : 18-23, 16-24 ; mi-temps 34-47 ; 15-17 (49-64), 15-14.

Arbitres: MM. J. Fleury et F. Sahraoui.

PJBC: 25 paniers dont 4 à trois points (Arbez 2), 10 lancers francs sur 19, 15 fautes personnelles. Les points : Laumain 10, Radojevic 17, Arbez (cap.) 13, Baldé 14, M’Baye B. puis Favre 5, Tholozan, Fritsch, Rousseau 5, M’Baye S. Entraîneur: Germain.

MPBA2: 31 paniers dont 10 à trois points (Diehl 5), 6 lancers francs sur 8, 19 fautes personnelles. Les points : Diehl 25, Thibedore (cap.) 5, Uneau, Spinali 17, Porter 4 puis Bertrand 5, Calvayrac 13, Ekembé 2, Diebold, Taczanowski 7. Entraîneur: Minnig, assisté de Rieber.

Images et montage Jean Pierre Bertrand

Les Bleus font le job

26 novembre 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

En remportant, face à Tourcoing samedi soir au Palais des sports, leur 9e victoire en 10 matchs (la 8e de rang), les hommes de Jean-Luc Monschau ont conforté leur première place du championnat, qu’ils partagent avec le WOSB.

Notre photo: avec à son actif 17 points à 6/11 tirs dont 4/8 à trois points et 1/1 au lancer franc, 5 rebonds, 3 passes, 3 interceptions et 2 fautes provoquées, le capitaine Quentin Diehl a obtenu la meilleure note d’évaluation de la rencontre (21). (photo Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »

Il a fallu un peu plus de 35 minutes soit 3 quart-temps et demi pour voir le réveil des hommes de Laurent MINNIG et Francis RIEBER….Une équipe jeune et solide qui n’a rien lâché dans ses dernières minutes de match….Une belle victoire pour la suite!

Jura Salins BC – Mulhouse/Pfastatt BA2 64-70.

Salins-les-Bains, salle des communes.

Les quart-temps : 19-17, 14-10 ; mi-temps 33-27 ; 22-14 (55-41), 9-29.

Arbitres: MM. Fleury et Kurt.

JSBC: 26 paniers dont 8 à trois points (Régnier 3), 4 lancers francs sur 5, 17 fautes personnelles et une technique (Régnier), Duval éliminé. Les points: Bassignot 17, Mareschal 7, Régnier 14, Bensaada 4, Mouget (cap.) 8 puis Duval 11, Brabant, Salakio 3, Mursa. Entraîneur: Simati.

MPBA2: 29 paniers dont 2 à trois points (Taczanowski et Spinali), 10 lancers francs sur 15, 17 fautes personnelles. Les points: Diehl 6, Thibedore (cap.) 2, Uneau 17, Spinali 21, Porter 7 puis Calvayrac, Ekembé 7, Diebold 1 Taczanowski 9, Theret. Entraîneur: Minnig, assisté de Rieber.

Holtzheim-MPBA: les photos

12 novembre 2018    Catégorie(s) : Photos Imprimer. Imprimer.

Les superbes photos de la rencontre Vogésia Holtzheim-MPBA signées Florent Ott: suivez le lien!

Holtzheim-MPBA: les images