TCF: les Bleus en phase nationale!

20 décembre 2018    Catégorie(s) : Coupes Imprimer. Imprimer.

En s’imposant mardi soir à Rixheim (76-110), les hommes de Jean-Luc Monschau se sont qualifiés pour la phase nationale du Trophée coupe de France. Quentin Diehl et ses coéquipiers ont eu besoin d’un peu moins de 6 minutes pour combler le handicap initial de 7 points dû à la division d’écart entre les deux équipes. Ils ont ensuite déroulé pour prendre un net avantage à la pause (34-63). La troupe de Cédric Garnier a bien réagi en seconde mi-temps, remportant au passage le 3e quart-temps (28-21). Comme à Coulommiers trois jours auparavant, c’est Marvin Sarkis qui a permis au MPBA d’atteindre la barrière des 100 points. Les Bleus connaîtront très prochainement le nom de l’adversaire qu’ils affronteront dans le cadre du premier tour national.

La fiche technique:

CSSL Rixheim (+7) – Mulhouse/Pfastatt BA 76-110.

Rixheim, Cité des sports.

Les quart-temps : 22 (+7)-33, 12-30 ; mi-temps 34-63 ; 28-21(62-84), 14-26.

Arbitres: MM. D. Matos et H. Boucekkine.

CSSLR: 26 paniers dont 8 à trois points (Drouet 2), 9 lancers francs sur 13, 13 fautes personnelles et une antisportive (Gutleben). Les points: Sako 19, Gutleben 8, Sutter (cap.) 7, Boudaira, Drouet 11 puis Szkucz 10, Slaski 7, Klock 5, Cissé 2. Entraîneur: Cédric Garnier.

MPBA: 40 paniers dont 15 à trois points (May Thompson 4), 15 lancers francs sur 18, 9 fautes personnelles et une antisportive (May Thompson). Les points: Plasse 7, May Thompson 26, Diehl (cap.) 6, Grebongo 23, Ekani 15 puis Sarkis 12, Willig 11, Giaimo 10. Non entrés en jeu : Minté, Gitta. Entraîneur: Jean-Luc Monschau.

JL-S

N2: Le MPBA leader à la trêve

18 décembre 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Large vainqueur samedi soir à Coulommiers pour le compte de la dernière journée de la phase aller du championnat (42-101), le MPBA passera la trêve de fin d’année dans le fauteuil de leader.

C’est Jo Grebongo qui est le premier à alimenter la marque (0-4), samedi soir en Seine-et-Marne face au Coulommiers Brie Basket, sans victoire et lanterne rouge du classement. Sérieux et appliqués en défense, les hommes de Jean-Luc Monschau se détachent inexorablement, 5-16 à la 6e. Les Columériens réagissent et réduisent l’écart après deux lancers francs transformés par Othrys, 12-18 à la 8e. Raheem May Thompson relance les siens, qui malgré du déchet derrière la ligne de réparation virent en tête à la première sirène, 12-23. La deuxième période est équilibrée avec peu de réussite en attaque des deux côtés (13-13). Auteur de deux paniers de rang, Gloyd permet aux locaux de limiter la casse à la mi-temps, sifflée sur le score de 25-36.

« Tout reste à faire »

Dès la reprise, Othrys permet aux Briards de repasser sous les dix points d’écart, 27-36. C’est le moment choisi par Quentin Diehl (meilleur marqueur de la rencontre avec 24 points dont 18 derrière l’arc) et ses coéquipiers pour donner un gros coup d’accélérateur. En huit minutes, ils atomisent la défense adverse en inscrivant 24 points sans en encaisser un seul. La messe est dite, 27-60 à la 29e. Lomboto-Kamona est éliminé et ses coéquipiers ne trouvent plus rien d’efficace pour stopper l’hémorragie. La barrière des 40 points d’écart est franchie en fin de troisième période, 31-71, celle des 50 à la 37e après un panier primé de Quentin Willig (38-88). Raphaël Giaimo et Marvin Sarkis, venus du banc, ont encore faim et le dernier nommé marque le 100e point sur lancer franc dans l’ultime minute.

Grâce à cette victoire, la 11e en 13 matches, le MPBA termine le cycle aller du championnat dans le fauteuil de leader, à égalité de points avec Cergy/Pontoise qu’il devance à la confrontation directe.

« C’est le genre de match sur lequel il n’y a pas grand-chose à dire » explique Jean-Luc Monschau. « Nos adversaires ont bien résisté en première mi-temps. Ensuite, on a eu un maximum de réussite au tir avec une défense toujours efficace et même encore meilleure. Notre bonne adresse à trois points face à leur zone nous a permis de donner des proportions importantes au score ». Et de conclure brièvement sur la première partie de la saison : « On n’a rien compromis et tout reste à faire ».

JL-S

Coulommiers Brie Basket – Mulhouse/Pfastatt BA 42-101.

Coulommiers, salle des Capucins.

Les quart-temps : 12-23, 13-13 ; mi-temps 25-36 ; 6-35(31-71), 11-30.

Arbitres: MM. M. Cognard et T. Gacquieres.

CBB: 17 paniers dont 3 à trois points (Gloyd 2), 5 lancers francs sur 11, 24 fautes personnelles, Lomboto-Kamona (28e) et Othrys (34e) éliminés. Les points: Mukendi (cap.) 7, Gloyd 14, Abena 2, Lemetteil-Gémieux 2, Haidara 2 puis Boudard, Lomboto-Kamona 2, Soutient 7, Weinmann 2, Othrys 4. Entraîneur: Marc Kangudia, assisté de Grégory Brisson.

MPBA: 39 paniers dont 11 à trois points (Diehl 6), 12 lancers francs sur 24, 11 fautes personnelles. Les points: Plasse 16, May Thompson 19, Diehl (cap.) 24, Grebongo 9, Ekani 10 puis Sarkis 4, Willig 7, Giaimo 12. Non entrés en jeu : Gitta, Minté. Entraîneur: Jean-Luc Monschau.

Les résultats de la 13e journée:

AMICALE LAIQUE LONS LE SAUNIER TREMBLAY ATHLETIQUE CLUB 77 – 73
CERGY-PONTOISE BB IE – CTC DIJON – DA DIJON 21 75 – 56
HOLTZHEIM VOGESIA UNION STE MARIE METZ BASKET 64 – 75
TOURCOING S M UNION SPORTIVE MAUBEUGE BB 91 – 97
JOEUF HOMECOURT BASKET W.O.S.B. 85 – 60
Association pour la Promotion du BasketBall à Paris BASKET CLUB LIEVINOIS 72 – 84
COULOMMIERS BRIE BASKET MULHOUSE PFASTATT BA 42 – 101

Le classement à l’issue du cycle aller:

1 MULHOUSE PFASTATT BA 24 13 11 2 1036 830 206
2 CERGY-PONTOISE BB 24 13 11 2 1048 863 185
3 W.O.S.B. 23 13 10 3 1083 913 170
4 AMICALE LAIQUE LONS LE SAUNIER 22 13 9 4 997 884 113
5 UNION SPORTIVE MAUBEUGE BB 22 13 9 4 1020 961 59
6 JOEUF HOMECOURT BASKET 20 13 7 6 978 950 28
7 TREMBLAY ATHLETIQUE CLUB 20 13 7 6 1004 953 51
8 BASKET CLUB LIEVINOIS 19 13 6 7 968 971 -3
9 UNION STE MARIE METZ BASKET 19 13 6 7 910 907 3
10 HOLTZHEIM VOGESIA 19 13 6 7 950 984 -34
11 TOURCOING S M 17 13 4 9 944 1044 -100
12 APB Paris 16 13 3 10 986 1095 -109
13 IE – CTC DIJON – DA DIJON 21 15 13 2 11 848 1103 -255
14 COULOMMIERS BRIE BASKET 13 13 0 13 812 1126 -314

Fatigués, émoussés de leur phase aller, les joueurs de Laurent MINNIG et Francis RIEBER restent leaders de la poule L de Nationale 3 malgré leur défaite face à Rixheim, en devançant de 2 longueurs l’équipe de Saint-Priest et de 3 celles de Poligny et Rixheim.
Un repos bien mérité pour ces jeunes joueurs qui ont effectué un parcours exceptionnel!

MPBA2 – Rixheim: les photos

17 décembre 2018    Catégorie(s) : Photos, Photos 2018-19 Imprimer. Imprimer.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir l’album photo de la rencontre MPBA2-Rixheim réalisé par Jean-Laurent Soltner

MPBA2 – CSSL Rixheim: les images

N3: première défaite pour les Bleus

17 décembre 2018    Catégorie(s) : Compte-rendu Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Laurent Minnig ont concédé leur première défaite de la saison lors du derby de la M2A face au CSSL Rixheim, samedi soir à la salle polyvalente de Pfastatt (59-71).

Notre photo: David Ekembé attaque le panier face à Alexis Szkucz sous les yeux de Lionel Sutter, Gherick Uneau et Willyams Sako. Après un très bon départ, les Bleus ont subi la loi du plus physique face aux hommes de Cédric Garnier. (photo Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »

N3: derby de la M2A ce soir à la Poly

15 décembre 2018    Catégorie(s) : Compte-rendu Imprimer. Imprimer.

Leader invaincu de son championnat, le MPBA2 dispute le derby de la M2A face au CSSL Rixheim, ce soir (20h30) à la salle polyvalente de Pfastatt, pour le compte de la 11e et dernière journée de la phase aller.

Victorieuse du derby à Dessenheim samedi dernier (62-75), la réserve du MPBA a profité de la défaite de son dauphin Saint-Priest pour consolider sa place de leader du championnat. «  On est désormais officiellement maintenus » sourit l’entraîneur Laurent Minnig avant de revenir sur le dernier match : « Comme on s’y attendait, il a été rugueux. Les garçons sont restés unis, concentrés et durs en défense. Tous ont mis de l’intensité, apporté du jus et de la rotation. On a limité notre adversaire à 62 points, c’est la profondeur de banc et encore la défense (ndlr : la meilleure de la poule avec 61 points encaissés en moyenne par match) qui nous font gagner ». Sa troupe enchaîne par un deuxième derby haut-rhinois, celui de la M2A face au CSSL Rixheim, samedi soir (20h30) à la salle polyvalente de Pfastatt. « C’est un autre derby, qui s’annonce tout aussi rugueux. Les Rixheimois ont perdu samedi dernier et ont désormais besoin de victoires. Ils vont tout donner pour se refaire contre nous » annonce le technicien du MPBA.

Le CSSL Rixheim, qui a retrouvé le championnat de France en 2015, a raté l’accession en N2 d’un cheveu la saison dernière. Renforcée par l’ex-Kaysersbergeois Jean Freyburger puis par le retour de Quentin Drouet, l’équipe dirigée par l’ex-Pfastattois Cédric Garnier faisait logiquement partie des prétendants au titre au coup d’envoi de la saison. Un statut qu’elle a justifié en occupant le fauteuil de leader au soir de la sixième journée en compagnie du MPBA2 et de Saint-Priest. Lionel Sutter et ses coéquipiers ont alors subi une sévère défaite à domicile face aux San-Priods (52-76) dont ils ne se sont pas remis.

« Préserver notre invincibilité »

Résultat, après trois autres revers successifs concédés à Salins, face à Dessenheim et à Poligny, le CSSL a rétrogradé au cinquième rang du classement et le derby de samedi, prévu comme un sommet il y a un mois, est devenu le match de la dernière chance.

Invaincus depuis le début de la saison (16 matches au total), Damien Thibedore et compagnie n’en finissent pas de surprendre, trouvant quand il le faut les ressources pour retourner une situation compromise en leur faveur. Leur objectif est désormais de finir l’année invaincus. S’il se veut confiant, Laurent Minnig reste prudent : « On sait que notre série victorieuse va s’arrêter un jour mais on n’a pas envie que ce soit maintenant. On va se battre pour préserver notre invincibilité. Ça va être difficile car Rixheim est une très bonne équipe. Elle est un peu dans le doute mais on sait qu’elle va relever la tête. Il ne faut pas que ce soit contre nous ! ».

JL-S

Mulhouse/Pfastatt BA-2 – CSSL Rixheim, samedi 15 décembre (20h30), salle polyvalente de Pfastatt. Arbitres: MM. H. Boucekkine et V. Miotto.

Les effectifs:

MPBA2: Calvayrac, Bertrand, Ekembé, Diehl, Thibedore (cap.), Diebold, Uneau, Taczanowski, Ahamadi Amdjade, Porter, Spinali, Theret. Entraîneur: Minnig, assisté de Rieber.

CSSL: Marjoulet, Sako, Freyburger, Gutleben, Sutter (cap.), Szkucz, Boudaira, Slaski, Klock, Cissé, Drouet. Entraîneur: Garnier.

A bâtons rompus avec Robin Diebold

13 décembre 2018    Catégorie(s) : Interviews Imprimer. Imprimer.

Au tour de Robin Diebold de répondre aux questions de Sébastien Grob avant le derby de samedi soir face à Rixheim!

Le joueur du jour : ROBIN DIEBOLD

Poste 1 – N°9 – 1,83 m – 70 kg  – 20 ans, né le 10/10/1998 à MULHOUSE

Salut Robin et merci de nous accorder du temps pour cet entretien. Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

J’ai commencé le basket à l’âge de 4 ans au club de WITTENHEIM avec comme entraineur Pierre BILBEAU, puis mon père et ensuite Santo ROTTURA en minimes. J’y suis resté jusqu’à l’âge de 15 ans. En cadets, je suis parti jouer 1 an à THANN avec Anthony SPINALI, entraîné par Maxime KORNACKER. C’est en deuxième année cadets que j’arrive à PFASTATT avec mon père comme coach. Depuis je n’ai pas quitté ce club, où j’ai joué successivement en juniors puis séniors région sous les ordres de Laurent ETIENNE (BIG). J’ai eu l’occasion de m’entrainer cette année-là avec l’équipe 1, qui évoluait en N3 déjà sous les ordres de Jean Luc MONSCHAU. J’entame ma 4ème année au club et cette année est ma première saison au niveau national.

Côté sélection, j’ai joué pendant 2 ans en minimes avec le Haut-Rhin.

Allez, première vraie question, celle d’Anthony SPINALI : «  Quand te décideras-tu à prendre tes shoots ? »

Quand Max TACZANOWSKI fera des passes !

Pourquoi le n°9 ?

Depuis toujours j’ai ce numéro. C’est celui de Tony PARKER, le meilleur joueur français de tous les temps.

En dehors du basket tu fais quoi dans la vie ?

Je suis en première année d’école d’ingénieur en mécanique à l’ENSISA de MULHOUSE.

Et un dimanche sans match tu fais quoi ?

Je mate des séries et des films sur NETFLIX, et j’étudie aussi.

Le match qui t’a le plus marqué dans ta vie de joueur ?

Une finale U11 où on finit champions d’Alsace avec Anthony SPINALI déjà.

 Un entraîneur qui t’a marqué?

Mon père bien sûr mais aussi Santo ROTTURA et BIG, tous m’ont apporté quelque chose.

Un geste superstitieux avant un match ?

Dans les vestiaires, je remonte mes chaussettes au même niveau.

Quel sport aurais-tu pu faire si tu n’avais pas fait du basket ?

Du tennis.

Et celui que tu n’aurais jamais pu pratiquer ?

Du rugby, mon physique ne va pas avec ce sport (je ne suis pas équipé !).

Qu’est ce qui t’énerve le plus dans la vie, dans le basket ?

Dans la vie, ce sont les gens malhonnêtes. Dans le basket rien. Même ce qui pourrait être énervant fait partie du jeu et du charme de ce sport.

Dieu créa la femme. T’aurais créé quoi toi ?

Un monde où tout le monde trouve sa place en étant heureux.

Le rêve que tu aimerais réaliser ?

Faire le tour du monde.

A part Mireille MATHIEU, t’écoutes quoi en boucle comme musique ?

Tout sauf du Métal, j’ai du mal.

Un mot pour définir le MPBA ?

Famille, travail.

Au club

As-tu un surnom ?

Robin prononcé à l’anglaise.

Tu fais quoi en plus de jouer ?

Rien.

Qui est ton meilleur pote ?

Antho et Max.

Qui est le meilleur dans son rôle ?

Mon père, le président et Papi (Damien THIBEDORE), le boss sur le terrain !

Qui est le patron?

Papi.

Qui se la pète le plus ?

Bendo (Mathieu BERTRAND).

Qui t’a marqué le plus dans le club ?

Max TACZANOWSKI, je l’ai découvert en venant à PFASTATT et finalement c’est un type bien !

Qui est le plus ?

Beau gosse : Edouard CALVAYRAC.

Timide : Moi.

Caractériel : Anthony SPINALI et Hugo DIEHL.

Traînard : Gherick UNEAU.

Marrant : Max.

Mauvais perdant : Papi et Mario PORTER.

Fort en 1c1 : David EKEMBE.

Adroit : Edouard et Hugo.

Gros mental : Les anciens Mario et Damien.

Et si

Tu participais à une émission de TV réalité ?

Koh Lanta pour tester mes limites.

Tu gagnais à l’EuroMillions ou un truc comme ça ?

Je laisse tout à mon père pour gérer, c’est un bon trésorier.

Et si tu étais

Un sportif ?

Roger FEDERER.

Un club NBA ?

Les Lakers des années Kobe.

Une salle de basket ?

Pierre de COUBERTIN à WITTENHEIM.

Un joueur NBA ?

Kevin DURANT.

Un super pouvoir ?

Celui dont rêve tout homme, voler !

Un président de la République ?

Barack OBAMA.

Quel est

Ton petit déjeuné type ?

Des gaufres au Nutella.

Ta plus grosse bêtise de gosse ?

Aucune, je suis trop sage.

Ta dernière folie ?

Un Iphone XR, il devrait bientôt arriver.

Ton rêve de gosse ?

Avoir une FERRARI.

Ta gourmandise ou plat préféré ?

Les pâtes, je pourrais même en manger au petit déjeuner.

Ton humoriste préféré ?

FARY, peu connu mais excellent. Ses spectacles sont sur NETFLIX.

Ton  acteur préféré?

Bradley COOPER.

Ton film préféré?

Creed.

Ton émission préférée ?

Je ne regarde pas trop la télé mais sinon NBA Extra !

La personnalité que tu aimerais rencontrer ?

Michael JORDAN.

La pire faute de goût vestimentaire pour toi ?

Sans aucun doute le pantalon de Max qu’il a acheté en Thaïlande. Un vieux tissu, affreux !

Le déguisement avec lequel tu irais à une soirée costumée ?

Deadpool, il claque.

Tes passions en dehors du Basket ?

Le cinéma, les jeux vidéo, la famille et les amis.

Ta plus grande fierté ?

Je sèche ! 

Ton sosie ?

Personne, je suis unique !

Ton pire défaut ?

Ma timidité.

Ta devise ?

Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

La personne que tu vas voir le plus souvent pour des conseils ?

Mes amis ?

Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ?

Ne rien lâcher.

Tes pensées avant de t’endormir ?

Ce que je vais faire le lendemain.

Ton meilleur pote dans le basket ?

En dehors du club, Quentin WEISS.

Tes meilleurs souvenirs ?

Les bons moments passés en famille et mes voyages.

Le joueur avec qui tu aurais aimé jouer ?

Kobe BRYANT.

Le cinq idéal dans lequel tu voudrais jouer ?

En 1 moi, en 2 Quentin WEISS, en 3 Max TACZANOWSKI, en 4 Anthony SPINALI et en 5 Lucas HOURLIER.

Tu es plutôt

PS4 ou XBOX ? PS4.

Fortnite ou 2K ? 2K.

MCDo ou Burger King ? 187, un Kebab sur MULHOUSE.                                                                                                                                               

Coca ou Pepsi ? Ice Tea.

NBA ou Euroligue ? NBA pour le spectacle et l’Euroligue pour le basket.

CAVS ou WARRIORS ? WARRIORS.

Jordan ou LeBron ? Les deux, à chacun son époque.

Kaaris ou Booba ? EMINEM.

PSG ou OM ? PSG.

A ton tour de poser une question à l’un de tes partenaires, qui répondra à mes questions à l’occasion du premier match de l’année 2019 contre ST-APOLLINAIRE ?

Alors pour Edouard CALVAYRAC : « Quand est ce qu’on est sponsorisé par NIKE ? »

Enfin, toi qui a grandi en tant que basketteur dans un club local, qu’aurais-tu envie de dire à tous nos jeunes licenciés qui voudraient suivre ton exemple et arriver à jouer à un niveau national ?

Beaucoup travailler bien sûr, écouter tous les conseils des coaches mais le plus important : garder du plaisir. La passion que j’ai pour le basket m’a permis de persévérer pour arriver là où j’en suis. Mais il faut garder à l’esprit de toujours travailler pour progresser et que rien n’est acquis.

Je voudrais aussi dire aux plus jeunes que toutes les valeurs que ce sport nous inculque servent aussi dans la vie de tous les jours et nous permettent de devenir un homme meilleur je pense.

Dernière question, après un super début de saison sans connaître encore la défaite, comment vois-tu, à titre collectif la fin de cette saison et quels sont tes objectifs personnels?

A titre collectif, je dirais rester invaincus jusqu’à Noël et vu notre parcours pourquoi pas finir premiers de la poule de N3. Le maintien est maintenant acquis !

A titre individuel, progresser sur mes points faibles et apporter encore plus à l’équipe. On est vraiment une équipe et à chacun d’apporter ses qualités pour la tirer vers le haut.

Robin, encore merci pour ta gentillesse et ta passion pour ce sport, et félicitations pour ton parcours !

MPBA-APB Paris: les photos

10 décembre 2018    Catégorie(s) : Photos Imprimer. Imprimer.

Suivez le lien pour découvrir l’album photo signé Jean-Laurent Soltner de la rencontre MPBA – APB Paris!

MPBA – APB Paris: les images

Après plus de 30 minutes de jeu, les coéquipiers de Damien THIBEDORE ont fait craquer les joueurs de Dessenheim!
images Jean Pierre Bertrand

N3: 10 sur 10 pour le MPBA!

10 décembre 2018    Catégorie(s) : Compte-rendu Imprimer. Imprimer.

En franchissant l’obstacle du premier derby haut-rhinois samedi soir à Dessenheim (62-75), les hommes de Laurent Minnig et Francis Rieber ont consolidé leur place de leader du championnat.

Notre photo: Robin Diebold et Damien Thibedore tentent d’empêcher Patrick Fest d’aller au cercle sous les yeux de David Ekembé, Hugo Diehl et Bryan Willman. Les Bleus ont cantonné les Hardtois à 62 points dans leur salle. Méritoire! (photo Rudy Vedrenne)

Lire la suite »