N3: première défaite pour les Bleus

17 décembre 2018    Catégorie(s) : Seniors Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Laurent Minnig ont concédé leur première défaite de la saison lors du derby de la M2A face au CSSL Rixheim, samedi soir à la salle polyvalente de Pfastatt (59-71).

Notre photo: David Ekembé attaque le panier face à Alexis Szkucz sous les yeux de Lionel Sutter, Gherick Uneau et Willyams Sako. Après un très bon départ, les Bleus ont subi la loi du plus physique face aux hommes de Cédric Garnier. (photo Jean-Laurent Soltner)

La soirée ne débute pas sous les meilleurs auspices pour notre équipe, qui est privée de son artilleur Hugo Diehl face à Rixheim, samedi à la salle polyvalente de Pfastatt. Pourtant, Damien Thibedore et ses coéquipiers réalisent l’entame de match rêvée, 11-2 à la 4e. Les Rixheimois laissent passer l’orage et grignotent leur retard petit à petit, profitant notamment d’une panne totale d’adresse de leurs adversaires. Ils virent même en tête à la première sirène après deux lancers francs transformés par Jean Freyburger, 11-13. Sous l’impulsion de Quentin Gutleben, les visiteurs prennent les rênes de la partie. Et comme Lionel Sutter et Alexis Szkucz retrouvent leurs jambes de vingt ans, l’écart enfle en leur faveur, 24-35 à la 20e. La mi-temps est sifflée sur le score de 27-35.

« On était trop diminués »

Plus physique, plus adroite et plus collective, la troupe de Cédric Garnier poursuit sa marche en avant dans la troisième période, durant laquelle elle ne concède que deux paniers dans le jeu. Désavantagés par un arbitrage trop permissif et pas au service du jeu, les locaux s’énervent. Après Anthony Spinali, c’est Laurent Minnig qui est sanctionné d’une faute technique pour contestation au moment où Mathieu Bertrand sort sur blessure. Willyams Sako, auteur d’un double-double (16 points, 11 rebonds), se charge de concrétiser la domination des visiteurs, 34-52 à la 30e. C’est l’excellent Quentin Drouet qui scelle leur victoire, 37-58 à la 33e. Dans le sillage d’Edouard Calvayrac et David Ekembé, les Bleus ont le mérite de livrer un baroud d’honneur qui donne au score final une allure moins sévère. Malgré sa défaite, le MPBA2 termine la phase aller du championnat dans le fauteuil de leader avec deux longueurs d’avance sur son premier poursuivant, Saint-Priest. Le CSSL Rixheim est, lui, quatrième avec 7 victoires et 4 défaites.

« On n’a pas été assez dur pour répondre au défi physique imposé par notre adversaire » souligne Laurent Minnig. « On était trop diminués par l’absence sur blessure de Diehl et le manque de qualité des entraînements en raison des joueurs touchés. Je suis un peu amer parce que je n’ai pas l’impression qu’on ait joué un match de basket mais je retiens notre beau début de parcours ponctué par deux victoires d’avance au classement. La trêve arrive à point nommé pour soigner les bobos ». Heureux, Cédric Garnier résume : « Gagner à la salle polyvalente, où j’ai joué 11 ans, est le plus beau cadeau que pouvaient m’offrir mes joueurs avant la trêve. Malgré nos 4 défaites de rang, les garçons ont continué à travailler, à écouter les remarques et à enregistrer les informations. On est mal rentrés dans le match mais on a su réagir puis maintenir l’intensité lorsqu’on a eu de l’avance. On avait besoin d’une victoire pour se relancer. Chapeau à Laurent Minnig et à ses joueurs qui réalisent une saison exceptionnelle. Je suis impressionné par ce qu’ils font ».

JL-S

La fiche technique grâce à nos statisticiens Philippe Pelz et Sébastien Grob:

Mulhouse/Pfastatt-2 – CSSL Rixheim 59-71.

Pfastatt, salle polyvalente. Environ 350 spectateurs.

Les quart-temps: 11-13, 16-22 ; mi-temps 27-35 ; 8-17 (35-52), 24-19.

Arbitres: MM. H. Boucekkine et V. Miotto.

MPBA2: 20 paniers sur 61 tirs dont 4 sur 21 à trois points (Taczanowski 2), 15 lancers francs sur 19, 47 rebonds (Porter 9) dont 9 offensifs (Thibedore et Porter 2), 6 passes (Spinali 3), 20 balles perdues (Thibedore 4), 11 interceptions (Spinali 3), 2 contres (Spinali), 20 fautes provoquées (Ekembé 4), 18 fautes personnelles et 2 techniques (Spinali, Minnig). Evaluation collective : 60. Les points: Bertrand 9 (11), Thibedore (cap.) 6 (6), Taczanowski 9 (-2), Porter 9 (15), Spinali 1 (8) puis Calvayrac 8 (2), Ekembé 12 (9), Diebold 1 (-4), Uneau 4 (12). Entraîneur: Minnig, assisté de Rieber.

CSSLR: 29 paniers sur 77 tirs dont 4 sur 23 à trois points (Freyburger 3), 9 lancers francs sur 15, 43 rebonds (Sako 11) dont 12 offensifs (Sutter 3), 12 passes (Sutter 4), 13 balles perdues (Sako 4), 10 interceptions (Freyburger 3), 18 fautes provoquées (Sako 7), 20 fautes personnelles. Evaluation collective : 65. Les points: Sako 16 (18), Sutter (cap.) 4 (9), Boudaira (0), Klock 2 (-5), Drouet 10 (8) puis Freyburger 12 (8), Gutleben 10 (9), Szkucz 17 (13), Slaski (1). Entraîneur: Garnier.

Entre parenthèses la note d’évaluation.

Les résultats de la 11e journée:

POLIGNY JURA BASKET COMTE AL SAINT PRIEST 91 – 79
JURA SALINS BASKET CLUB ASL DESSENHEIM 62 – 74
MULHOUSE PFASTATT BASKET ASSOCIATION – 2 CSSL RIXHEIM 59 – 71
FURDENHEIM A.C.S.L. BESANCON BASKET CLUB 59 – 62
S.I. GRAFFENSTADEN ASC SAINT APOLLINAIRE 70 – 68
CLAR LYON BASKET BC BELFORT 86 – 61

Le classement à l’issue du cycle aller:

1 MULHOUSE PFASTATT BA – 2 21 11 10 1 863 684 179
2 AL SAINT PRIEST 19 11 8 3 834 743 91
3 POLIGNY JURA BASKET COMTE 18 11 7 4 916 871 45
4 CSSL RIXHEIM 18 11 7 4 824 722 102
5 JURA SALINS BASKET CLUB 17 11 6 5 799 796 3
6 FURDENHEIM A.C.S.L. 16 11 5 6 802 813 -11
7 S.I. GRAFFENSTADEN 16 11 5 6 738 769 -31
8 ASL DESSENHEIM 16 11 5 6 777 814 -37
9 ASC SAINT APOLLINAIRE 15 11 4 7 787 814 -27
10 CLAR LYON BASKET 15 11 4 7 771 843 -72
11 BC BELFORT 14 11 3 8 710 835 -125
12 BESANCON BASKET CLUB 13 11 2 9 717 834 -117