A bâtons rompus avec David Ekembe

28 février 2019    Catégorie(s) : Interviews Imprimer. Imprimer.

Pleins feux sur David Ekembe!  L’ex-espoir de la SIG, qui évolue dans notre équipe N3, répond aux questions de Sébastien Grob.

Entretien avec DAVID EKEMBE

Poste 2  – N° 6  – 1,93 m – 83 kg  – 22 ans, né le 26/02/1997 à STRASBOURG

Salut David et merci de nous accorder du temps pour cet entretien. Peux-tu présenter ton parcours basket en quelques lignes ?

J’ai commencé le basket par hasard. Quand j’avais 5 ans, je vivais avec ma mère qui travaillait et ne pouvait pas me garder en dehors de l’école. On habitait pas loin de la Halle de la poste à Illkirch, là où jouait la SIG. Un mercredi après-midi alors qu’on se promenait dans le quartier, on est rentrés dans cette salle avec ma mère. Il y avait un entraînement de baby dirigé par Lauriane DOLT. J’ai pris un ballon, j’ai dribblé et ça m’a plu. Lauriane m’a demandé si ça m’intéressait de venir m’entrainer régulièrement les mercredis après-midi. Voilà comment je suis venu au basket. Je suis resté à la SIG jusqu’en 2ème année espoirs. J’ai joué en U15 et U18 France. J’ai fait partie de la sélection du Bas-Rhin, d’Alsace et de la zone Est. J’ai aussi pu participer aux présélections de l’équipe de France U17 pour les mondiaux de DUBAÏ mais je n’ai pas été retenu.

En 2017, je choisis de quitter la SIG et les espoirs car je voulais privilégier les études. J’en ai parlé aux dirigeants de la SIG, qui m’ont donné leur accord et m’ont donné des noms de clubs qui évoluaient en N2 et N3, dont l’ASSM PFASTATT réputé pour sa formation. Sur les conseils de Lauriane DOLT à l’intersaison 2017/18, j’ai rencontré les dirigeants du club ; leur projet sportif m’a plu mais surtout la possibilité de reprendre les études par un BTS à côté du basket. J’arrive en septembre 2018 et j’intègre la 2. Cette saison-là, on est champions et on monte en N3. L’an dernier, j’ai mis du temps à m’adapter entre le basket, les études et les stages en alternance mais cette année j’ai enfin trouvé le rythme et je prends du plaisir.

Allez, première vraie question, celle de Gherick UNEAU : « quand est-ce que tu nous ramènes des moricettes de chez Poulaillon ? »

J’avoue, faut que j’y pense. Je le ferai avant la fin de la saison. Et en attendant, s’ils veulent passer au magasin, y a pas de soucis !

En dehors du basket tu fais quoi dans la vie ?

Je poursuis mes études en BTS Management des Unités Commerciales en alternance chez Poulaillon.

Et un dimanche sans match tu fais quoi ?

Je vais chez ma mère en général ou voir des potes.

Le match qui t’a le plus marqué dans ta vie de joueur ?

Mon premier match au Rhénus sur le banc des pros à l’occasion d’un match de PRO A entre la SIG et l’ASVEL en 2016/17. La salle était blindée et l’ambiance juste énorme. J’ai kiffé l’entrée des joueurs et entendre mon nom ! C’était mon rêve de jouer un match en pro au Rhénus et j’avais fait la promesse à mon père que j’y arriverai.

Un entraîneur qui t’a marqué ?

Lauriane DOLT. Comme je vous l’ai dit, c’est elle qui m’a fait découvrir le basket à l’âge de 5 ans et qui m’a coaché par la suite en espoirs à la SIG.

Un geste superstitieux avant un match ?

Non aucun.

Pourquoi le N°6 ??

En jeunes, mon numéro était le 11 mais quand je suis passé cadet France à la SIG, ce numéro était pris par un 3ème année. J’ai donc choisi le n°6 en référence à Axel TOUPANE que j’adore (joueur lui aussi formé à la SIG).

Quel sport aurais-tu pu faire si tu n’avais pas fait du basket ?

Du foot ou de la natation.

Et celui que tu n’aurais jamais pu pratiquer ?

Le ping-pong.

Qu’est ce qui t’énerve le plus dans la vie, dans le basket ?

Dans la vie, quand ma petite sœur râle pour rien.

Dans le basket, perdre !

Dieu créa la femme. T’aurais créé quoi toi ?

Une machine à remonter le temps.

Le rêve que tu aimerais réaliser ?

Rencontrer le joueur NBA John WALL.

A part Mireille MATHIEU, t’écoutes quoi en boucle comme musique ?

Du hip-hop et en ce moment mon son c’est « Came a long way » de Offset.

Un mot pour définir le MPBA ?

Puissant.

Au club

As-tu un surnom ?

Dahood.

Tu fais quoi en plus de jouer ?

Rien, j’ai déjà assez d’occupations entre les études, les stages et le basket.

Qui est ton meilleur pote ?

Hugo DIEHL, Gherick UNEAU, Anthony SPINALI, Max TACZA, Damien THIBEDORE. Bref, on est une bonne équipe de potes !

Qui est le meilleur dans son rôle ?

Papi (Damien THIBEDORE), le capitaine.

Qui est le patron ?

Papi aussi sur le terrain.

Qui se la pète le plus ?

Bendo (Mathieu BERTRAND).

Qui t’a marqué le plus dans le club ?

Le président, Bertrand TACZANOWSKI. C’est lui qui m’a convaincu de venir à PFASTATT avec Lauriane DOLT et JL MONSCHAU. Il fait beaucoup pour le club.

Qui est le plus ?

Beau gosse : Qui se croit en tout cas, c’est Hugo DIEHL (il doit s’aimer, il met beaucoup de selfies sur snap) !

Timide : Robin DIEBOLD.

Caractériel : Gherick.

Traînard : Gherick aussi.

Marrant : Max.

Mauvais perdant : Papi.

Fort en 1c1 : Moi.

Adroit : Hugo.  

Gros mental : Papi et moi.

Et si

Tu participais à une émission de TV réalité ?

Danse avec les stars.

Tu gagnais à l’EuroMillions ou un truc comme ça ?

Je ferai le tour du monde et j’investirai.

Et si tu étais

Un sportif ?

Mohamed ALI.

Un club NBA ?

Les WIZARDS de WASHINGTON et les KNICKS de NY pour mon gars Frank NTILIKINA.

Une salle de basket ?

Le Rhénus de la SIG.

Un joueur NBA ?

John WALL.

Un super-pouvoir ?

Voler.

Un président de la République ?

Barack OBAMA.

Quel est

Ton petit déjeuner type ?

Classique : chocolat chaud, brioche et Nutella.

Ta plus grosse bêtise de gosse ?

J’ai pas mal cassé de lampes et surtout une télé avec le ballon de basket. Je jouais tout le temps dans la maison.

Ta dernière folie ?

Le KISS Club ce weekend alors que j’ai dit que je ne sortirai pas !

Ton rêve de gosse ?

Je l’ai réalisé : jouer au Rhénus !

Ta gourmandise ou plat préféré ?

Les pâtes carbonara.

Ton humoriste préféré ?

Kevin HART.

Ton acteur préféré ?

Denzel WASHINGTON.

Ton film préféré ?

J’en ai plusieurs : American gangster, La rage au ventre, After earth et plus récemment Black Panther (Wakanda forever !)

Ton émission/série préférée ?

Power.

La personnalité que tu aimerais rencontrer ?

Denzel WASHINGTON.

La pire faute de goût vestimentaire pour toi ?

Les ballerines chez les femmes.

Le déguisement avec lequel tu irais à une soirée costumée ?

En Black Panther.

Tes passions en dehors du Basket ?

Les séries TV, écouter de la musique et voir mes potes.

Ta plus grande fierté ?

Mes maillots pros que je garde précieusement.

Ton sosie ?

DAMSO.

Ton pire défaut ?

Peu de personnes le savent mais je suis quelqu’un de rancunier.

Ta devise?

JAME (J’avance Avec Mes Echecs ou Erreurs).

La personne que tu vas voir le plus souvent pour des conseils ?

Ma mère et mon père.

Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ?

De ne jamais rien regretter.

Tes pensées avant de t’endormir ?

Pourquoi on dort ?

Ta blague pas drôle qui te fait rire ?

Aucune.

Ton meilleur pote dans le basket ?

Samuel EBER, actuellement joueur en N3 à WEITBRUCH.

Tes meilleurs souvenirs ?

Quand je vivais encore chez mes parents et qu’on vivait tous ensemble.

Le joueur avec qui tu aurais aimé jouer ?

Le SHAQ (SHAQUILLE O NEAL).

Le cinq idéal dans lequel tu voudrais jouer ?

En 1 Ludovic BEYHURST, en 2 Frank NTILIKINA, en 3 moi, en 4 Samuel EBER et en 5 Marc KWEDI. Pas mal non ??

Tu es plutôt

PS4 ou XBOX ? PS4. Je n’en ai plus mais petit j’y jouais.

Fortnite ou 2K ? 2K.

MCDo ou Burger King? MCDo.                                                          

Coca ou Pepsi ? Coca.

NBA ou Euroligue ? Les deux.

CAVS ou WARRIORS ? WIZARDS.

Jordan ou LeBron ? C’est dur mais LeBron.

Kaaris ou Booba ? Booba.

PSG ou OM ? Pfff PSG ! Et pour Hugo : l’OM ils sont nuls, mets-toi ça dans le crâne.

A ton tour de poser une question à l’un de tes partenaires, qui sera le prochain à s’y coller pour le prochain match le 9 mars contre Jura Salins ?

Alors pour Mathieu : « quand est-ce que tu vas dunker en match, un vrai pas un petit dunk comme tu fais à l’échauffement ? »

Qu’aurais-tu envie de dire à tous nos jeunes licenciés qui voudraient suivre ton exemple et ton parcours ?

Le meilleur conseil que je peux leur donner c’est de prendre du plaisir. Sans ça, on n’avance pas. Il faut aimer ce que l’on fait.

Dernière question, comment vois-tu, à titre collectif et personnel, cette fin saison et quels sont tes objectifs ?

A titre collectif, l’objectif est de gagner un maximum de matchs pour monter en N2 !

A titre personnel, je veux apporter le maximum à l’équipe, que ce soit aux entraînements ou en match.

Le match de ce soir est particulier pour toi puisque tu affrontes la plupart de tes anciens coéquipiers et amis. Tu aurais un mot à leur dire avant le match ?

On va vous gifler !! (Sourire)

David, encore merci pour ta disponibilité et ta sincérité, et félicitations pour ton parcours.

Entretien réalisé par Sébastien Grob

Les deux équipes sont restées au coude à coude jusqu’à la mi-temps. Une belle victoire pour les joueurs de Laurent et Francis avant de jouer les trois prochaines rencontres à la Poly.
Image et montage Jean Pierre Bertrand

Des camps d’été à la Poly!

27 février 2019    Catégorie(s) : Stage Imprimer. Imprimer.

En partenariat avec notre club, le coach de nos U18 France Aladin Amdouni organise un camp de basket cet été.

Le camp est ouvert à tous les licenciés de 8 à 18 ans. Trois sessions auront lieu du 8 au 12, du 15 au 19 et du 22 au 27 juillet 2019 à la salle polyvalente de Pfastatt. Pour s’inscrire, il suffit de faire une demande de dossier d’inscription, par téléphone au 0616844459 ou par mail à trainingbasketcamps@gmail.com

Training Basket Camps a une vocation élitiste. Les sessions organisées ont pour but la progression accélérée de jeunes joueurs, concentrant sur une semaine une pratique intensive alliée à un encadrement de qualité. Elles s’adressent à de jeunes basketteurs âgés de 8 à 18 ans, dont les objectifs sont le dépassement de soi pour atteindre un niveau supérieur et l’acquisition de nouvelles compétences. Le staff est principalement composé de joueurs professionnels et de coachs possédant une grande expertise dans la formation de potentiels vers le haut niveau. Tous ont pour objectif de transmettre leurs connaissances dans un esprit d’exigence et de rigueur. Plusieurs joueurs, qui ont vécu le chemin difficile vers les hautes sphères du basket, partageront leur expérience et conseilleront nos jeunes stagiaires. « Discipline, respect et cohésion sont les piliers de notre méthode pédagogique » souligne Aladin Amdouni. « Pour espérer devenir un bon basketteur, il faut avant tout être valeureux ». L’accueil se fera de 8h à 8h30, le départ entre 17h et 17h30.

Plus d’informations sur la page Facebook « Training Basket Camps » et sur Instagram.

N2/N3: les Bleus poursuivent leur série

25 février 2019    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

N2: les Bleus font le job

La troupe de Jean-Luc Monschau n’a pas eu à forcer son talent pour venir à bout de la CTC Dijon/Dadolle Dijon 21, antépénultième au classement, dimanche après-midi au complexe sportif de la Doller.

Notre photo: le titre honorifique de joueur du weekend revient à Anthony Spinali. Samedi lors du derby alsacien entre Furdenheim et notre équipe N3, « Antho » a lâché les chevaux dans le dernier quart-temps pour inscrire 11 de ses 18 points et permettre aux siens de l’emporter (72-76). Dimanche à la Doller, il a apporté son écot à la nette victoire de notre équipe N2 face à la CTC Dijon (80-52), inscrivant notamment 10 points en 17 minutes passées sur le parquet. (photo Jean-Laurent Soltner) 

Lire la suite »

TCF: les Bleus en quarts!

19 février 2019    Catégorie(s) : Coupes Imprimer. Imprimer.

Victorieux tour à tour des espoirs de la SIG samedi (91-74) et de ceux de la JDA Dijon dimanche (66-55) lors du plateau de Toul, les hommes de Jean-Luc Monschau sont qualifiés pour les quarts de finale du Trophée coupe de France! Si le succès face à la SIG, privée de Pota et Goulmy en lice avec les pros à la Leaders Cup, était prévisible, celui face aux Côte-d’Oriens, deuxièmes du championnat espoirs, a été plus difficile à obtenir. S’appuyant sur une défense de fer, Quentin Diehl et ses coéquipiers ont peu à peu pris l’ascendant sur leurs adversaires avant de les faire plier dans le dernier acte. Cerise sur le gâteau, les Bleus empochent un point de bonus en championnat!

« C’était bien d’arracher ce point de bonus en championnat dans la mesure où Cergy l’a gagné aussi» souligne Jean-Luc Monschau. « Ça nous préserve d’un retour des Franciliens, qui pouvaient très bien en glaner deux et nous aucun. C’était difficile dimanche face à une bonne équipe dijonnaise qui pratique un basket intense. Ces jeunes qui vont passer professionnels suivent une bonne formation ».

Les fiches techniques:

SIG Espoirs – Mulhouse/Pfastatt BA  74-91.

Toul, gymnase J. et H. Balson.

Les quart-temps : 15-25, 16-21 ; mi-temps 31-46 ; 18-21(49-67), 25-24.

Arbitres : MM. F. Dos Santos et C. Malibangar.

SIG : 32 paniers dont 4 à trois points (Tchicamboud 2), 6 lancers francs sur 15, 17 fautes personnelles et une antisportive (Gomis). Les points : Frisch 8, Klingelschmitt (cap.) 16, Hmae 8, Wagner 6, Tchicamboud 17 puis Beaufort 5, Marmillod, Gomis 5, Desestrets 4, Mehic 5. Entraîneur : L. Dolt, assistée de J. Lenne.

MPBA : 36 paniers dont 11 à trois points (Diehl 6), 8 lancers francs sur 18, 13 fautes personnelles. Les points : Plasse 11, May Thompson 6, Diehl (cap.) 18, Grebongo 10, Ekani 15 puis Sarkis 12, Willig 13, Spinali 2, Minté 4, Gitta. Entraîneur : J.-L. Monschau.

JDA Dijon Espoirs – Mulhouse/Pfastatt BA  55-66.

Toul, gymnase J. et H. Balson.

Les quart-temps : 12-13, 19-21 ; mi-temps 31-34 ; 14-16(45-50), 10-16.

Arbitres : MM. P. Grand et C. Funfrock.

JDA : 19 paniers dont 4 à trois points (Archinard, Radnic, Alexis et Dorez), 13 lancers francs sur 15, 20 fautes personnelles et une technique (Dorez). Les points : Weber (cap.) 8, Archinard 11, Alexis 7, Der 2, Dorez 5 puis Vitale Boiteux, Ducote 4, Lesne 7, Radnic 5, Berchel 2, Hyenne 4. Entraîneur : V. Dumestre.

MPBA : 24 paniers dont 5 à trois points (Diehl et Grebongo 2), 13 lancers francs sur 16, 12 fautes personnelles. Les points : Plasse 10, May Thompson 9, Diehl (cap.) 9, Grebongo 12, Ekani 15 puis Sarkis 3, Willig 6, Minté 2. Entraîneur : J.-L. Monschau.

Les équipes qualifiées pour les quarts de finale:

– Union Rennes Basket 35 (N2)
– Montbrison Masculins BC (N2)
– IE-CTC Lyon SO Basket Territoire (N2)
– Mulhouse Pfastatt Basket Association (N2)
– IE-Dax Gamarde Goos Basket (N2)
– Cergy-Pontoise BB (N2)
– Elan Sportif Chalonnais (Espoirs)
– AC Golfe Juan Vallauris (N2)

JL-S

Pour faire un beau match de basket, il faut deux équipes. Malheureusement sur le parquet de la Poly à Pfastatt, il n’y avait que les joueurs du Mulhouse/Pfastatt BA2. Six minutes et quarante secondes après le coup d’envoi, les protégés de Laurent et Francis menaient 21 à zéro…

image Jean Pierre Bertrand

N2/N3: les Bleus assument leur rang

11 février 2019    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Notre photo: Damien Thibedore et ses coéquipiers de notre équipe N3 ont rapidement tué tout suspense en infligeant un 21-0 initial en moins de 7 minutes au Besançon BC samedi à la salle polyvalente de Pfastatt. (photo Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »

A bâtons rompus avec Gherick Uneau

8 février 2019    Catégorie(s) : Interviews Imprimer. Imprimer.

Pleins feux sur Gherick Uneau!  L’intérieur guadeloupéen de notre équipe N3 répond aux questions de Sébastien Grob.

Poste 4-5 – N° 10 – 1,93 m – 95 kg  – 25 ans, né le 7 mai 1993 aux ABYMES

Du haut de ses 25 ans et de son mètre 93, Gherick est une arme de destruction massive dans la raquette. Mais depuis son arrivée au club en 2017, le natif des Abymes démontre, en plus de son jeu hyper spectaculaire des deux côtés du terrain, une vision du jeu peu commune pour un intérieur. Contre stratosphérique, gros dunk, assist, entretien avec Gherick UNEAU, joueur qui a plutôt l’habitude d’évoluer en altitude !!

Salut Gherick et merci de nous accorder du temps pour cet entretien. Peux-tu présenter ton parcours en quelques lignes ?

J’ai commencé le basket assez tard car dans ma famille on est plutôt foot. C’est un cousin qui m’a fait découvrir le basket et j’ai de suite accroché. J’ai pris ma première licence de basket vers l’âge de 12 ans à l’USR (Sainte-Rose) en Guadeloupe. Trois ans plus tard, je suis sélectionné pour la première fois en équipe U15 de Guadeloupe pour participer aux Jeux des Îles. Après un passage par le Gran Gousié Basket, je pars étudier en High school (Lycée) à Los Angeles en Californie. Après 2 ans là-bas et l’obtention de mon bac, je reviens en France au stade de Vanves, club évoluant en N2, où je m’entraîne avec la 1 et joue avec les juniors nationaux.

Puis je repars de l’autre côté de l’Atlantique, au Canada, à l’université de Sudburry (Ontario) où j’obtiens le titre de meilleur rookie. Puis me voilà de retour en France, en N2, à Cherbourg. Après 2 saisons faites de hauts et de bas, je pars pour Tulle en Corrèze, club évoluant alors en N3. Là-bas, j’ai énormément progressé au contact du coach Dragomir TODOROV. En 2017, j’arrive à Pfastatt pour rejouer en N2 puis en N3 cette année.

Allez, première vraie question, celle d’Edouard CALVAYRAC : « quand est-ce que tu arriveras à faire 2 entraînements sans te blesser ? »

Quand mon corps me le permettra.

En dehors du basket tu fais quoi dans la vie ?

Je suis intérimaire.

Et un dimanche sans match tu fais quoi ?

Les weekends sans match, je vais souvent sur Paris.

Le match qui t’a le plus marqué dans ta vie de joueur ?

Mon dernier match d’High school aux USA que l’on joue dans la salle des Sacramento KINGS. On perd d’un point au buzzer contre le lycée de village Christian.

Un entraîneur qui t’a marqué ?

Dragomir TODOROV, entraîneur à Tulle en N3. J’ai beaucoup progressé à son contact surtout en attaque. Je passais des heures après l’entraînement à travailler mon shoot et les lancers francs. C’est le premier entraîneur qui a réussi à canaliser mon énergie.

Un geste superstitieux avant un match ?

Je me signe de la croix avant d’entrer sur le terrain et je me tape deux fois la poitrine sur le tatouage de ma mère.

Pourquoi le N°10 ??

Le hasard. Cela n’a pas de signification particulière.

Quel sport aurais-tu pu faire si tu n’avais pas fait du basket ?

J’ai fait du foot plus jeune et aussi du foot US. Alors Foot US.

Et celui que tu n’aurais jamais pu pratiquer ?

La danse classique.

Qu’est ce qui t’énerve le plus dans la vie, dans le basket ?

Dans la vie l’injustice et le racisme. Dans le basket, le mauvais arbitrage !!

Dieu créa la femme. T’aurais créé quoi toi ?

Un monde sans pauvreté.

Le rêve que tu aimerais réaliser ?

Jouer en Euroligue.

A part Mireille MATHIEU, t’écoutes quoi en boucle comme musique ?

De tout.

Un mot pour définir le MPBA ?

Famille.

Au club

As-tu un surnom ?

Pas que je sache !!

Tu fais quoi en plus de jouer ?

J’interviens de temps en temps sur des entraînements des jeunes du club.

Qui est ton meilleur pote ?

Hugo DIEHL et David EKEMBE.

Qui est le meilleur dans son rôle ?

Papi (Damien THIBEDORE), le capitaine.

Qui est le patron ?

Bertrand TACZANOWSKI bien sûr.

Qui se la pète le plus ?

Antho (Anthony SPINALI).

Qui t’a marqué le plus dans le club ?

Un joueur, Quentin DIEHL (MPBA Elite).

Qui est le plus ?

Beau gosse : Qui se croit Anthony SPINALI, sinon Papi.

Timide : Alexis THERET.

Caractériel : Papi.

Traînard : Mario PORTER.

Marrant : Max TACZANOWSKI.

Mauvais perdant : Anthony, Hugo et Mathieu.

Fort en 1c1 : David.

Adroit : Papi.  

Gros mental : Papi aussi.

Et si

Tu participais à une émission de TV réalité ?

Les Anges de la téléréalité.

Tu gagnais à l’EuroMillions ou un truc comme ça ?

Je resterai le même et j’enverrai de l’argent à ma mère.

Et si tu étais

Un sportif ?

LeBron JAMES.

Un club NBA ?

Les Sixers de Philadelphie.

Une salle de basket ?

Le Staple Center.

Un joueur NBA ?

LeBron JAMES.

Un super-pouvoir ?

Pouvoir se téléporter.

Un président de la République ?

Barack OBAMA.

Quel est

Ton petit déjeuner type ?

Des œufs.

Ta plus grosse bêtise de gosse ?

Je ne m’en souviens pas. J’en ai fait tellement !!

Ta dernière folie ?

Aucune.

Ton rêve de gosse ?

Faire le tour du monde avec ma mère.

Ta gourmandise ou plat préféré ?

Les haricotes rouges.

Ton humoriste préféré ?

Kevin HART.

Ton acteur préféré ?

Vin DIESEL.

Ton film préféré ?

Je n’en ai pas spécialement.

Ton émission préférée ?

Pareil.

La personnalité que tu aimerais rencontrer ?

LeBron JAMES.

La pire faute de goût vestimentaire pour toi ?

Les fringues thaïlandaises de Max, il a un pantalon horrible !!

Le déguisement avec lequel tu irais à une soirée costumée ?

En LeBron JAMES avec le maillot des Lakers !

Tes passions en dehors du Basket ?

Aucune.

Ta plus grande fierté ?

Avoir réussi mon bac général aux USA.

Ton sosie ?

Michael EALY (acteur), je trouve.

Ton pire défaut ?

Têtu, borné.

Ta devise ?

Ne jamais baisser les bras.

La personne que tu vas voir le plus souvent pour des conseils ?

Ma compagne.

Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ?

De continuer à me battre même si tout est contre moi.

Tes pensées avant de t’endormir ?

Aucune, déjà que je ne dors pas beaucoup !!

Ta blague pas drôle qui te fait rire ?

Aucune.

Ton meilleur pote dans le basket ?

Cyril DACOURT, actuellement joueur aux Canonniers de METZ en N2.

Tes meilleurs souvenirs ?

La première fois que ma mère est venue dans les tribunes me voir jouer.

Le joueur avec qui tu aurais aimé jouer ?

Cyril DACOURT.

Le cinq idéal dans lequel tu voudrais jouer ?

En 1 Cyril DACOURT, en 2 Quentin DIEHL, en 3 Damien THIBEDORE, en 4 moi et en 5 Johan GREBONGO. Pas mal non ??

Tu es plutôt

PS4 ou XBOX ? PS4.

Fortnite ou 2K ? 2K.

MCDo ou Burger King ? MCDo.                                                         

Coca ou Pepsi ? Coca.

NBA ou Euroleague ? Les deux.

CAVS ou WARRIORS ? Lakers.

Jordan ou LeBron ? Les deux, à chacun son époque.

Kaaris ou Booba ? Booba.

PSG ou OM ? PSG.

A ton tour de poser une question à l’un de tes partenaires, qui sera le prochain à s’y coller pour le prochain match le 02 mars contre la SIG ?

Alors pour David : quand est-ce que tu nous ramènes des moricettes de chez Poulaillon ?

Enfin, qu’aurais-tu envie de dire à tous nos jeunes licenciés qui voudraient suivre ton exemple ?

Le plus important c’est de ne jamais abandonner. De persévérer pour arriver à atteindre ses objectifs.

Dernière question, comment vois-tu, à titre collectif et personnel, cette saison et quels sont tes objectifs ?

A titre collectif, l’objectif est de gagner un maximum de matchs et de finir premiers !! Et de continuer à jouer ensemble et partager le ballon comme on le fait.

A titre personnel, revenir à mon niveau d’avant ma blessure et de donner le maximum.

Gherick, encore merci, et félicitations pour ton parcours, ta volonté et ton sens du spectacle des deux côtés du terrain !!

Entretien réalisé par Sébastien Grob

La 5ème édition du tournoi international de basket Kids Game Basket, que vous connaissez tous sous le nom de KGB, arrive à grand pas.

Les 15, 16 et 17 février prochains, les salles de Pfastatt, Kingersheim, Rixheim et le Palais des sports de Mulhouse vont accueillir des équipes prestigieuses, avec des joueurs venant des quatre coins de l’Europe et au-delà.

Le MPBA est une nouvelle fois partenaire pour l’organisation de ce prestigieux tournoi. Deux de nos équipes participent aux tournois U13 et U15 et notre club sera également représenté au travers d’une sélection « Grand Est » dans la catégorie U17, nouveauté cette année.

La salle polyvalente accueillera des matchs de poules le vendredi 15 à partir de 9h15 et jusqu’à 21h00. Le samedi 16, à partir de 9h00, se tiendront des matchs qualificatifs pour la journée finale au Palais des sports du lendemain.

Nous vous invitons à venir encourager nos joueurs et voir évoluer les graines de star de demain. L’entrée est gratuite à la salle polyvalente et sur invitation pour la journée du dimanche au Palais des sports. Comme chaque année, le tournoi sera clôturé par un showcase musical, assuré pour cette édition par Gims. Beaucoup de spectacle en perspective !!

Pour que ce tournoi soit un succès, sur le plan sportif et populaire, et qu’il reste gravé dans les mémoires des jeunes joueurs qui vont y participer, notre association a besoin de votre aide.

Notre club assurera la restauration des joueurs, une buvette et l’organisation des matchs à la salle polyvalente, les déplacements des joueurs entre les différents lieux du tournoi, des stands de crêpes, etc. Nos bénévoles seront également présents au Palais des sports pour la journée de clôture du tournoi.

De nombreuses personnes du club se sont déjà porté volontaires et nous les en remercions. Nous manquons néanmoins encore de bras pour assurer une organisation parfaite, à la hauteur de l’évènement. Si vous souhaitez participer au succès du tournoi ou si vous êtes déjà inscrit et que vous souhaitez vous impliquer davantage, merci de vous faire connaître auprès de notre référent Stéphane Schaerer (par email à l’adresse stephaneschaerer@hotmail ou par téléphone au 06.88.38.30.37).

Pour leur deuxième sortie à l’extérieur de la phase retour, les protégés du président Bertrand TACZANOWSKI ont su empocher les deux points contre une équipe de Belfort très physique.
images et montage Jean Pierre Bertrand