A bâtons rompus avec David Ekembe

28 février 2019    Catégorie(s) : Interviews Imprimer. Imprimer.

Pleins feux sur David Ekembe!  L’ex-espoir de la SIG, qui évolue dans notre équipe N3, répond aux questions de Sébastien Grob.

Entretien avec DAVID EKEMBE

Poste 2  – N° 6  – 1,93 m – 83 kg  – 22 ans, né le 26/02/1997 à STRASBOURG

Salut David et merci de nous accorder du temps pour cet entretien. Peux-tu présenter ton parcours basket en quelques lignes ?

J’ai commencé le basket par hasard. Quand j’avais 5 ans, je vivais avec ma mère qui travaillait et ne pouvait pas me garder en dehors de l’école. On habitait pas loin de la Halle de la poste à Illkirch, là où jouait la SIG. Un mercredi après-midi alors qu’on se promenait dans le quartier, on est rentrés dans cette salle avec ma mère. Il y avait un entraînement de baby dirigé par Lauriane DOLT. J’ai pris un ballon, j’ai dribblé et ça m’a plu. Lauriane m’a demandé si ça m’intéressait de venir m’entrainer régulièrement les mercredis après-midi. Voilà comment je suis venu au basket. Je suis resté à la SIG jusqu’en 2ème année espoirs. J’ai joué en U15 et U18 France. J’ai fait partie de la sélection du Bas-Rhin, d’Alsace et de la zone Est. J’ai aussi pu participer aux présélections de l’équipe de France U17 pour les mondiaux de DUBAÏ mais je n’ai pas été retenu.

En 2017, je choisis de quitter la SIG et les espoirs car je voulais privilégier les études. J’en ai parlé aux dirigeants de la SIG, qui m’ont donné leur accord et m’ont donné des noms de clubs qui évoluaient en N2 et N3, dont l’ASSM PFASTATT réputé pour sa formation. Sur les conseils de Lauriane DOLT à l’intersaison 2017/18, j’ai rencontré les dirigeants du club ; leur projet sportif m’a plu mais surtout la possibilité de reprendre les études par un BTS à côté du basket. J’arrive en septembre 2018 et j’intègre la 2. Cette saison-là, on est champions et on monte en N3. L’an dernier, j’ai mis du temps à m’adapter entre le basket, les études et les stages en alternance mais cette année j’ai enfin trouvé le rythme et je prends du plaisir.

Allez, première vraie question, celle de Gherick UNEAU : « quand est-ce que tu nous ramènes des moricettes de chez Poulaillon ? »

J’avoue, faut que j’y pense. Je le ferai avant la fin de la saison. Et en attendant, s’ils veulent passer au magasin, y a pas de soucis !

En dehors du basket tu fais quoi dans la vie ?

Je poursuis mes études en BTS Management des Unités Commerciales en alternance chez Poulaillon.

Et un dimanche sans match tu fais quoi ?

Je vais chez ma mère en général ou voir des potes.

Le match qui t’a le plus marqué dans ta vie de joueur ?

Mon premier match au Rhénus sur le banc des pros à l’occasion d’un match de PRO A entre la SIG et l’ASVEL en 2016/17. La salle était blindée et l’ambiance juste énorme. J’ai kiffé l’entrée des joueurs et entendre mon nom ! C’était mon rêve de jouer un match en pro au Rhénus et j’avais fait la promesse à mon père que j’y arriverai.

Un entraîneur qui t’a marqué ?

Lauriane DOLT. Comme je vous l’ai dit, c’est elle qui m’a fait découvrir le basket à l’âge de 5 ans et qui m’a coaché par la suite en espoirs à la SIG.

Un geste superstitieux avant un match ?

Non aucun.

Pourquoi le N°6 ??

En jeunes, mon numéro était le 11 mais quand je suis passé cadet France à la SIG, ce numéro était pris par un 3ème année. J’ai donc choisi le n°6 en référence à Axel TOUPANE que j’adore (joueur lui aussi formé à la SIG).

Quel sport aurais-tu pu faire si tu n’avais pas fait du basket ?

Du foot ou de la natation.

Et celui que tu n’aurais jamais pu pratiquer ?

Le ping-pong.

Qu’est ce qui t’énerve le plus dans la vie, dans le basket ?

Dans la vie, quand ma petite sœur râle pour rien.

Dans le basket, perdre !

Dieu créa la femme. T’aurais créé quoi toi ?

Une machine à remonter le temps.

Le rêve que tu aimerais réaliser ?

Rencontrer le joueur NBA John WALL.

A part Mireille MATHIEU, t’écoutes quoi en boucle comme musique ?

Du hip-hop et en ce moment mon son c’est « Came a long way » de Offset.

Un mot pour définir le MPBA ?

Puissant.

Au club

As-tu un surnom ?

Dahood.

Tu fais quoi en plus de jouer ?

Rien, j’ai déjà assez d’occupations entre les études, les stages et le basket.

Qui est ton meilleur pote ?

Hugo DIEHL, Gherick UNEAU, Anthony SPINALI, Max TACZA, Damien THIBEDORE. Bref, on est une bonne équipe de potes !

Qui est le meilleur dans son rôle ?

Papi (Damien THIBEDORE), le capitaine.

Qui est le patron ?

Papi aussi sur le terrain.

Qui se la pète le plus ?

Bendo (Mathieu BERTRAND).

Qui t’a marqué le plus dans le club ?

Le président, Bertrand TACZANOWSKI. C’est lui qui m’a convaincu de venir à PFASTATT avec Lauriane DOLT et JL MONSCHAU. Il fait beaucoup pour le club.

Qui est le plus ?

Beau gosse : Qui se croit en tout cas, c’est Hugo DIEHL (il doit s’aimer, il met beaucoup de selfies sur snap) !

Timide : Robin DIEBOLD.

Caractériel : Gherick.

Traînard : Gherick aussi.

Marrant : Max.

Mauvais perdant : Papi.

Fort en 1c1 : Moi.

Adroit : Hugo.  

Gros mental : Papi et moi.

Et si

Tu participais à une émission de TV réalité ?

Danse avec les stars.

Tu gagnais à l’EuroMillions ou un truc comme ça ?

Je ferai le tour du monde et j’investirai.

Et si tu étais

Un sportif ?

Mohamed ALI.

Un club NBA ?

Les WIZARDS de WASHINGTON et les KNICKS de NY pour mon gars Frank NTILIKINA.

Une salle de basket ?

Le Rhénus de la SIG.

Un joueur NBA ?

John WALL.

Un super-pouvoir ?

Voler.

Un président de la République ?

Barack OBAMA.

Quel est

Ton petit déjeuner type ?

Classique : chocolat chaud, brioche et Nutella.

Ta plus grosse bêtise de gosse ?

J’ai pas mal cassé de lampes et surtout une télé avec le ballon de basket. Je jouais tout le temps dans la maison.

Ta dernière folie ?

Le KISS Club ce weekend alors que j’ai dit que je ne sortirai pas !

Ton rêve de gosse ?

Je l’ai réalisé : jouer au Rhénus !

Ta gourmandise ou plat préféré ?

Les pâtes carbonara.

Ton humoriste préféré ?

Kevin HART.

Ton acteur préféré ?

Denzel WASHINGTON.

Ton film préféré ?

J’en ai plusieurs : American gangster, La rage au ventre, After earth et plus récemment Black Panther (Wakanda forever !)

Ton émission/série préférée ?

Power.

La personnalité que tu aimerais rencontrer ?

Denzel WASHINGTON.

La pire faute de goût vestimentaire pour toi ?

Les ballerines chez les femmes.

Le déguisement avec lequel tu irais à une soirée costumée ?

En Black Panther.

Tes passions en dehors du Basket ?

Les séries TV, écouter de la musique et voir mes potes.

Ta plus grande fierté ?

Mes maillots pros que je garde précieusement.

Ton sosie ?

DAMSO.

Ton pire défaut ?

Peu de personnes le savent mais je suis quelqu’un de rancunier.

Ta devise?

JAME (J’avance Avec Mes Echecs ou Erreurs).

La personne que tu vas voir le plus souvent pour des conseils ?

Ma mère et mon père.

Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ?

De ne jamais rien regretter.

Tes pensées avant de t’endormir ?

Pourquoi on dort ?

Ta blague pas drôle qui te fait rire ?

Aucune.

Ton meilleur pote dans le basket ?

Samuel EBER, actuellement joueur en N3 à WEITBRUCH.

Tes meilleurs souvenirs ?

Quand je vivais encore chez mes parents et qu’on vivait tous ensemble.

Le joueur avec qui tu aurais aimé jouer ?

Le SHAQ (SHAQUILLE O NEAL).

Le cinq idéal dans lequel tu voudrais jouer ?

En 1 Ludovic BEYHURST, en 2 Frank NTILIKINA, en 3 moi, en 4 Samuel EBER et en 5 Marc KWEDI. Pas mal non ??

Tu es plutôt

PS4 ou XBOX ? PS4. Je n’en ai plus mais petit j’y jouais.

Fortnite ou 2K ? 2K.

MCDo ou Burger King? MCDo.                                                          

Coca ou Pepsi ? Coca.

NBA ou Euroligue ? Les deux.

CAVS ou WARRIORS ? WIZARDS.

Jordan ou LeBron ? C’est dur mais LeBron.

Kaaris ou Booba ? Booba.

PSG ou OM ? Pfff PSG ! Et pour Hugo : l’OM ils sont nuls, mets-toi ça dans le crâne.

A ton tour de poser une question à l’un de tes partenaires, qui sera le prochain à s’y coller pour le prochain match le 9 mars contre Jura Salins ?

Alors pour Mathieu : « quand est-ce que tu vas dunker en match, un vrai pas un petit dunk comme tu fais à l’échauffement ? »

Qu’aurais-tu envie de dire à tous nos jeunes licenciés qui voudraient suivre ton exemple et ton parcours ?

Le meilleur conseil que je peux leur donner c’est de prendre du plaisir. Sans ça, on n’avance pas. Il faut aimer ce que l’on fait.

Dernière question, comment vois-tu, à titre collectif et personnel, cette fin saison et quels sont tes objectifs ?

A titre collectif, l’objectif est de gagner un maximum de matchs pour monter en N2 !

A titre personnel, je veux apporter le maximum à l’équipe, que ce soit aux entraînements ou en match.

Le match de ce soir est particulier pour toi puisque tu affrontes la plupart de tes anciens coéquipiers et amis. Tu aurais un mot à leur dire avant le match ?

On va vous gifler !! (Sourire)

David, encore merci pour ta disponibilité et ta sincérité, et félicitations pour ton parcours.

Entretien réalisé par Sébastien Grob