N3: l’aventure s’arrête

6 mai 2019    Catégorie(s) : Compte-rendu Imprimer. Imprimer.

Vaincue par la CTC Europ’Essonne samedi à la salle polyvalente de Pfastatt (73-74), notre équipe est éliminée des phases finales du championnat de France de Nationale 3.

Notre photo: Gherick Uneau, qui gobe ici l’un de ses 11 rebonds, a eu fort à faire sous le cercle face à des Essonniens supérieurs en taille. Ses efforts et ceux de ses coéquipiers n’ont pas suffi pour une qualification en demi-finale. Mais il s’en est fallu de peu! (photo Jean-Laurent Soltner)

Défaite de quatre points au match aller en terre francilienne par la CTC Euro’Essonne (84-80), la troupe de Laurent Minnig et Francis Rieber remonte son handicap en une minute et demie samedi à la salle polyvalente (5-0). S’appuyant sur leur supériorité en taille avec deux intérieurs de près de 2,10m, les visiteurs réagissent et prennent le commandement de la partie sous l’impulsion de leur capitaine Goribé, 8-12 à la 6e. Les nôtres subissent un coup dur lorsque Damien Thibedore se blesse et quitte le parquet. Malgré les vents contraires, ils parviennent à repasser devant avant la première sirène sur un dunk d’Anthony Spinali (20-19). Maxime Taczanowski marque deux paniers et les locaux sont à nouveau qualifiés, 24-19 à la 12e. En face, alors qu’on joue la 17e minute, le géant Coutin écope d’une faute antisportive sévère, qu’il conteste. La faute technique que lui inflige l’arbitre est synonyme de disqualification. Gherick Uneau (11 rebonds et 2 contres au final) se démène sous le cercle tandis que David Ekembé, Hugo Diehl et Max Taczanowski trouvent la mire. Résultat, le break est fait (42-32), peu avant la mi-temps sifflée sur le score de 42-33.

« On n’a pas su défendre dur »

A seulement six joueurs, l’équipe francilienne défend en zone. Dans le sillage d’un redoutable Goribé, elle recolle au score, 46-42, tandis que les fautes pleuvent sur nos joueurs (16 à la 25e contre 5 aux Essonniens). La partie est hachée, faisant les affaires des visiteurs. Elle est même interrompue plusieurs minutes lorsque, appelé par l’un des arbitres pour avertir un spectateur, le responsable de salle signale la présence du joueur disqualifié dans les tribunes. Le scénario ubuesque profite à Europ’Essonne, qui passe devant grâce à Jean-Pierre, 48-49 à la 27e. Edouard Calvayrac relance les siens juste avant le troisième buzzer, 52-49. Le money time donne lieu à une lutte acharnée. Malgré de nouvelles décisions arbitrales défavorables, nos garçons parviennent à limiter la casse, 54-58 à la 34e. Mais Jean-Pierre en rajoute une couche, 57-63 à quatre minutes de la fin, et la balance penche dangereusement. Gherick Uneau, impérial dans la raquette, Hugo Diehl et Edou Calvayrac n’abdiquent pas et le suspense est à son comble lorsqu’Hugo Diehl marque à trois points avec la cinquième faute de Jean-Pierre, 73-70 à 30 secondes du buzzer. Las, il échoue derrière la ligne de réparation et les expérimentés visiteurs profitent de l’aubaine pour empocher la mise et la qualification.

« Je suis déçu pour les garçons et le public » souligne Laurent Minnig. « Nos adversaires sont venus à sept joueurs avec pour ferme intention de gagner le match. Leur zone nous a gênés et on n’a pas su défendre dur pour nous procurer des situations de contre-attaques. On les a laissé dicter le tempo alors qu’on devait mettre du rythme. Ensuite, l’arbitrage a joué un rôle : après la disqualification du pivot adverse, plus rien n’a été sifflé pour nous ». Et de conclure : « On avait envie d’aller plus loin mais on n’oublie pas la belle saison qu’on a faite ».

JL-S

La fiche technique:

Mulhouse Pfastatt BA-2 – IE CTC Europ’Essonne 73-74.

Pfastatt, salle polyvalente. Environ 300 spectateurs.

Les quart-temps : 20-19, 22-14 ; mi-temps 42-33, 10-16 (52-49), 21-25.

Arbitres : MM. V. Miotto et H. Boucekkine.

MPBA2 : 28 paniers dont 8 à trois points (Diehl 3), 9 lancers francs sur 14, 24 fautes personnelles, Taczanowski éliminé. Les points : Bertrand, Thibedore (cap.) 2, Uneau 8, Porter 4, Spinali 8 puis Calvayrac 10, Ekembé 5, Diehl 18, Diebold, Taczanowski 18. Entraîneur : L. Minnig, assisté de F. Rieber.

CTC-EE : 25 paniers dont 7 sur à trois points (Vesque, Goribé et Jean-Pierre 2), 17 lancers francs sur 31, 12 fautes personnelles, 3 antisportives (Paraiso, Goribé, Coutin) et une technique (Coutin), Coutin disqualifié, Jean-Pierre éliminé. Les points : Vesque 6, Paraiso 16, Goribé (cap.) 24, Jean-Pierre 14, Coutin 6 puis Dobékréo 6, Bulard 2. Entraîneur : J. Robbé, assisté de R. Chonaki.