Les Bleus perdent le Nord

24 septembre 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Jean-Luc Monschau ont craqué en fin de match pour concéder leur première défaite de la saison, samedi à Maubeuge (83-71).

Notre photo: on y a cru lorsqu’Arthur Ekani a donné pour la dernière fois l’avantage au MPBA à la 34e (59-60). Las, les Nordistes ont su retourner la situation en leur faveur et infliger à nos favoris leur première défaite de la saison. (photo archives Jean-Laurent Soltner)

Deux semaines après leur victoire arrachée à Liévin, Quentin Diehl et ses coéquipiers retrouvaient samedi les Hauts-de-France pour y affronter Maubeuge, coleader invaincu au classement. Privée d’Ismaïl Soussi (entorse du genou) et avec un Bacasso Minté de retour de blessure et ménagé à l’entraînement, notre équipe démarre la rencontre tambour battant sous l’impulsion de Raheem May Thompson (6 points), 2-7 à la 4e. Une bonne entrée en matière cependant ternie par les deux fautes sifflées contre Johan Grebongo, rappelé sur le banc par son coach. Les nôtres font la course en tête jusqu’à la 8e lorsque Gurgey, à trois points, donne pour la première fois l’avantage à son équipe (13-11). Les deux formations se rendent coup pour coup jusqu’à la première sirène (18-16). Six points de leur capitaine Gacko permettent aux Maubeugeois de creuser l’écart (24-16). La bataille fait rage et les joueurs se succèdent derrière la ligne de réparation. Arthur Ekani, avec la faute, et Jo Grebongo ramènent le MPBA au contact, 32-28 à la 18e. Après une nouvelle accélération des locaux, c’est Raheem May Thompson qui limite la casse en inscrivant deux paniers avant la pause, 38-34.

« Faire le dos rond et attendre des jours meilleurs»

A la reprise, Les Mulhouséo-Pfastattois reviennent sur les talons de leurs adversaires grâce à des réussites de Bacasso Minté, sous le cercle, puis de Johan Grebongo, en périphérie (40-39 à la 22e). Gurgey ne l’entend pas de cette oreille et cumule 10 points en 5 minutes. Le break est fait, 53-41 à la 27e. Malgré un dunk spectaculaire de Badiane, nos joueurs laissent passer l’orage et reviennent en boulet de canon avant le money time dans le sillage de Marvin Sarkis et Raheem May Thompson, 55-55. Un panier primé de Marvin Sarkis puis une réussite d’Arthur Ekani refroidissent la salle (57-58 à la 33e puis 59-60 à la 34e). Mais Adélaïde, venu du banc, la réchauffe aussitôt. Intenable, il provoque la 5e faute de Jo Grebongo et ses 12 points inscrits en 5 minutes scellent l’issue la rencontre, 75-67 à la 39e. Ekani est éliminé à son tour et nos favoris encaissent un 6-0 dans la dernière minute pour s’incliner sur un écart de 12 unités qui ne reflète pas la physionomie de la partie.

« Maubeuge est une bonne équipe en forme puisqu’elle a remporté ses trois premiers matchs et il faut la considérer comme l’une des meilleures du championnat, à l’égal de Cergy » souligne Jean-Luc Monschau. « Le match était équilibré, les deux équipes bénéficiant tour à tour de vagues favorables. La dernière nous a été fatale. Deux raisons expliquent notre défaite. Premièrement, notre secteur intérieur était affaibli. Beaucoup de fautes ont été sifflées contre Arthur Ekani et Johan Grebongo, qui ont été éliminés, tandis que Bacasso Minté n’a pas retrouvé son niveau suite à sa blessure. Deuxièmement, on a tenté une trentaine de tirs à trois points dont beaucoup étaient ouverts pour n’en marquer que cinq. On sait qu’en basket, l’adresse ne se commande pas. J’ai dû chambouler l’équipe pour pallier les faiblesses. On ne va pas chercher d’excuses mais on a eu deux semaines d’entraînement très difficiles avec les blessures de Bacasso puis d’Isma et l’absence de Johan. Toutes les équipes vont traverser ce genre de difficultés en cours de saison. Ça nous tombe dessus maintenant, il faut faire le dos rond et attendre des jours meilleurs ».

JL-S

La fiche technique:

US Maubeuge BB – Mulhouse Pfastatt BA 83-71.

Maubeuge, salle Genaudet.

Les quart-temps: 18-16, 20-18 ; mi-temps 38-34 ; 17-21(55-55), 28-16.

Arbitres: MM. L. Bar et J. Piot.

USMBB: 29 paniers dont 3 à trois points (Gurgey 3), 22 lancers francs sur 27, 22 fautes personnelles et 2 antisportives (Adamczyk et Gendrey). Les points: Gurgey 19, Racine 17, Benfatah 2, Gacko (cap.) 17, Gendrey 9 puis Puzic 5, Adamczyk, Adelaïde 12, Badiane 2. Entraîneur: Hinfray, assisté de Laïdi.

MPBA: 23 paniers dont 5 à trois points (Sarkis et Diehl 2), 20 lancers francs sur 26, 23 fautes personnelles, Grebongo (38e) et Ekani (39e) éliminés. Les points: Plasse, Diehl (cap.) 10, Minté 6, May Thompson 23, Grebongo 13 puis Sarkis 10, Ekani 9, Willig. Non entrés en jeu: Gitta, Moroni. Entraîneur: Monschau.

Les résultats de la 3e journée:

AMICALE LAIQUE LONS LE SAUNIER COULOMMIERS BRIE BASKET 83 – 58
CERGY-PONTOISE BB HOLTZHEIM VOGESIA 102 – 63
W.O.S.B. BASKET CLUB LIEVINOIS 82 – 58
UNION SPORTIVE MAUBEUGE BASKET BALL MULHOUSE PFASTATT BASKET ASSOCIATION 83 – 71
Association pour la Promotion du BasketBall à Paris UNION STE MARIE METZ BASKET 72 – 73
IE – CTC DIJON – DA DIJON 21 JOEUF HOMECOURT BASKET 84 – 76
TREMBLAY ATHLETIQUE CLUB TOURCOING S M 78 – 64

Le classement après 3 journées:

1 CERGY-PONTOISE BB 6 3 3 0 263 204 59
2 UNION SPORTIVE MAUBEUGE BASKET BALL 6 3 3 0 246 216 30
3 UNION STE MARIE METZ BASKET 5 3 2 1 232 194 38
4 TREMBLAY ATHLETIQUE CLUB 5 3 2 1 244 215 29
5 HOLTZHEIM VOGESIA 5 3 2 1 219 242 -23
6 W.O.S.B. 4 2 2 0 172 120 52
7 AMICALE LAIQUE LONS LE SAUNIER 4 3 1 2 228 213 15
8 BASKET CLUB LIEVINOIS 4 3 1 2 205 218 -13
9 JOEUF HOMECOURT BASKET 4 3 1 2 207 223 -16
10 IE – CTC DIJON – DA DIJON 21 3 2 1 1 151 153 -2
11 MULHOUSE PFASTATT BASKET ASSOCIATION 3 2 1 1 143 154 -11
12 Association pour la Promotion du BasketBall à Paris 3 3 0 3 217 255 -38
13 COULOMMIERS BRIE BASKET 3 3 0 3 184 249 -65
14 TOURCOING S M 2 2 0 2 121 176 -55

Le MPBA au buzzer!

9 septembre 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Jean-Luc Monschau ont débuté leur championnat par une victoire remportée au buzzer hier soir à Liévin (71-72).

Durée de l’avantage du MPBA: 58 secondes. Le chiffre suffit à comprendre la déception à la sirène finale du nombreux public liévinois venu assister à la première en N2 de leurs favoris. Mais le scénario est encore plus cruel puisque c’est sur une claquette de Raheem May Thompson réussie sur le buzzer que nos Bleus ont arraché la mise.

Notre photo: qualifié la veille, Raheem May Thompson a été au four et au moulin avant de crucifier les Liévinois sur le buzzer final. (photo archives Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »