image

Les bleus sur le podium

Grâce à leur victoire face à Tourcoing (83-73), samedi à la salle polyvalente en baisser de rideau de la saison régulière de NM2, les Bleus se sont offert une place sur la troisième marche du podium de la poule D.

Notre photo: les Bleus se rassemblent au centre du parquet après la rencontre pour la dernière fois de la saison. Ils ont remporté 17 victoires en 26 matchs pour se classer à la troisième place du championnat. Chapeau! (photo Jean-Laurent Soltner)

Après un début de match équilibré (5-3 à la 2e), les joueurs de Jean-Luc Monschau enclenchent la surmultipliée. Johan Grebongo, Constantin Minla’a Voundi, Quentin Willig et Bacasso Minté alimentent la marque tandis que les Nordistes ne trouvent plus le chemin du panier. Résultat, l’écart atteint les 15 unités après une réussite en périphérie de Lucas Plasse (22-7 à la 8e). Les visiteurs stoppent l’hémorragie et limitent la casse à la première sirène (24-13). Si l’artilleur patenté Minla’a Voundi ajoute deux points dès l’entame du deuxième acte, ce sont les Tourquennois qui connaissent un temps fort. En trois minutes, ils infligent un 10-0 aux nôtres et recollent, 26-23. Sous l’impulsion de Jo Grebongo, les Bleus reprennent leur marche en avant puis se redonnent de l’air par Lucas Plasse et «Q» Willig. La mi-temps est sifflée sur le score de 41-34.

« Ce groupe peut aller plus loin »

Malgré l’absence d’enjeu, les Nordistes sont accrocheurs et donnent du fil à retordre à nos joueurs. Kherzane, à trois points, et Hannequin réduisent l’écart en moins d’une minute, 41-39. Ils concèdent alors un lancer franc et perdent un ballon précieux sur une faute technique infligée à leur coach. Constantin Minla’a Voundi trouve la mire derrière l’arc et soulage l’assistance, 48-39. Lucas Plasse inscrit trois paniers primés mais les visiteurs ne lâchent rien et sont en embuscade à l’entame du dernier acte (66-57). Ils effectuent un nouveau rapproché par Gengembre et Lusakueno, 69-64 à la 34e. Constantin Minla’a Voundi est obligé de quitter le parquet pour se faire soigner et le jeune Mathieu Bertrand, entré en jeu, inscrit 4 points précieux. Bacasso Minté est impérial sous le cercle (7 rebonds, 14 au total) où il est bien secondé par Johan Grebongo. Privés de cartouches, les Tourquennois rendent les armes après une réussite en périphérie de Jo Grebongo, 80-68 à la 39e. Nos supporters et le staff peuvent exulter, l’ASSM remporte une 17e victoire en championnat, la 5e de rang, et scelle avec sa troisième place le meilleur classement de son histoire au niveau national.

« On a bien commencé pour prendre 15 points d’avance. C’était un peu trompeur » commente Jean-Luc Monschau. « On s’est relâchés et on les a laissés revenir en commettant des erreurs d’inattention et en perdant des balles. Ensuite, ç’a été un match en dessous de 10 points durant lequel on a su garder entre 2 et 12 points d’avance. Les 10 points d’écart final reflètent bien la partie, qu’on a menée de bout en bout malgré tout. On n’est pas loin des deux équipes qui ont gagné la montée au niveau des résultats mais on est tellement plus jeune. Ce groupe travaille avec beaucoup d’application à l’entraînement et peut aller plus loin ».

JL-S

La fiche technique :

ASSM Pfastatt – SM Tourcoing 83-73.

Pfastatt, salle polyvalente.

Les quart-temps : 24-13, 17-21 ; mi-temps 41-34 ; 25-23 (66-57), 17-16.

Arbitres: MM. C. Funfrock et M. Schuller.

ASSM: 30 paniers sur 65 tirs dont 10 sur 20 à trois points (Plasse 5), 13 lancers francs sur 23, 44 rebonds (Minté 14) dont 15 offensifs (Minté 5), 18 passes (Plasse 8), 19 balles perdues (Plasse 5), 5 interceptions (Grebongo et Minté 2), 5 contres (Grebongo et Minté 2); 20 fautes provoquées (Willig et Minté 5), 14 fautes personnelles, Grebongo éliminé (40e). Plasse 16, Grebongo 16, Minla’a Voundi 21, Willig 14, Minté 11 puis Uneau, Bertrand 4, Spinali 1, Porter. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

SMT: 29 paniers sur 70 tirs dont 5 sur 25 à trois points (Kherzane 2), 10 lancers francs sur 14; 36 rebonds (Defoe 11) dont 14 offensifs (Defoe 6), 15 passes (Rivière 6), 13 balles perdues (Plomteux 3), 12 interceptions (Hannequin et Defoe 4), 4 contres (Plomteux 2); 14 fautes provoquées (Plomteux 3), 20 fautes personnelles et une technique au coach. Hannequin (cap.) 10, Kherzane 14, Defoe 13, Plomteux 13, Gengembre 5 puis Miyem 5, Lusakueno 10, Rivière 3. Entraîneur: Denisot.

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Articles récents