image

N2 : la première manche au MPBA

En remportant, samedi soir à Laval, la première manche des quarts de finale de play-off (72-85), le MPBA a fait un grand pas vers l’accession en Nationale 1.

Notre photo: en difficulté dans la grande salle de l’AccorHotels Arena la semaine passée, Lucas Plasse s’est montré très à son avantage dans l’exiguë salle d’Hilard en réalisant un double-double (20 points, 10 passes – 26 d’évaluation). (photo archives Jean-Laurent Soltner)

Privée de William Meignan et Nathan Foucher, suspendus en raison de l’accumulation de fautes techniques durant la saison (ils seront présents au match retour à Mulhouse), la formation lavalloise enregistre le retour de blessure de Jimmy Lupot. Dans son antre fétiche d’Hilard bondé, elle met immédiatement le feu aux poudres par Benon et Gelu, 4-0. Ratant 9 tirs et surtout 4 lancers francs sur 6, nos joueurs limitent la casse à la première sirène (19-15) après avoir compté 5 longueurs de retard à la 7e(17-12). Les deux équipes se rendent coup pour coup dans une deuxième période marquée par de nombreux changements de leader. Un panier primé de Lupot donne pour la dernière fois l’avantage aux Mayennais, 34-33 à la 17e. Après une réussite d’Arthur Ekani, nos garçons s’arrachent à l’image de Quentin Willig, qui récupère un ballon précieux, Johan Grebongo, auteur de 7 prises au rebond en première mi-temps, et Raheem May Thompson, qui claque un dunk scellant le score à la pause, 38-43.

Au retour des vestiaires, le MPBA se détache grâce à l’adresse en périphérie de Lucas Plasse et Quentin Diehl (38-46 puis 40-49). Malgré les réactions sporadiques des locaux, l’écart enfle encore après un panier à trois points d’Arthur Ekani, 50-63 à la 28e, suivi d’un autre de Lucas Plasse, 52-66. Johan Grebongo se blesse sur l’action et est contraint de quitter le parquet. Les balles perdues et les interceptions coûtent cher aux Lavallois (17 points encaissés contre 9 au MPBA et 5 points sur contre-attaque contre 0). Quentin Diehl préserve l’avantage des nôtres avant le troisième buzzer (56-70). Notre capitaine en rajoute une couche dès l’entame du money time, 56-73. Les Mayennais réagissent immédiatement et reviennent à 10 points, 63-73, forçant Jean-Luc Monschau à prendre un temps mort (32e). Quentin Diehl, à trois points, Raheem May Thompson, d’une claquette, et l’excellent Lucas Plasse (26 points, 10 passes décisives au final) redonnent de l’air à un MPBA fortement encouragé par sa cohorte de supporters, 65-81 à la 35e. Les locaux ne lâchent rien dans le sillage d’un Lupot meilleur marqueur de la rencontre avec 21 points. Johan Grebongo revient en jeu et poursuit sa moisson de rebonds (12 au total) et Lucas Plasse, derrière l’arc, scelle la victoire des nôtres, 69-83 à la 37e. Les deux coachs ouvrent leur banc (39e) et nos garçons gèrent avec maîtrise les derniers instants de la partie.

Grâce à cette victoire, le MPBA a l’occasion de sceller son destin lors du match retour programmé vendredi soir (20h) au Palais des sports de Mulhouse. S’il la manque, l’accession en NM1 se jouera lors d’un match d’appui dimanche (15h30) dans ce même Palais des sports.

« Comme nous nous y attendions, nos adversaires ont été adroits comme ils le sont toujours dans leur salle. En particulier Jimmy Lupot, qui a marqué beaucoup de tirs à trois points durant la première mi-temps (4 sur 6 tentatives). Nous avons dû corriger certaines choses en défense afin de l’empêcher de continuer sur sa lancée. C’est sans doute l’une des clés de notre victoire » souligne Jean-Luc Monschau dans le journal L’Alsace.

« On est bien rentrés dans le match et on a bien appliqué ce qu’on voulait faire » commente de son côté le coach lavallois Sébastien Cartier au micro de France Bleu Mayenne. « Les absences de Meignan et Foucher ont pesé lourdement, on a manqué de rotations dans le jeu intérieur et extérieur. Nos adversaires ne sont pas premiers de leur poule pour rien. Ils ont été adroits, notamment à trois points. Ce n’est pas une surprise, ils sont coutumiers du fait. Je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs, qui se sont battus jusqu’au bout. On aurait mérité d’avoir des fautes un peu plus tôt dans la partie ce qui nous aurait permis d’aller un peu plus souvent sur la ligne des lancers francs. Mais sur l’ensemble de la partie, nos adversaires méritent entièrement leur victoire ».

JL-S

La fiche technique (grand merci à MR STATS pour avoir couvert le match sur FIBA LiveStats):

US Laval Basket – Mulhouse Pfastatt BA  72-85.

Laval, salle d’Hilard, 274 spectateurs.

Les quart-temps : 19-15, 19-28 ; mi-temps 38-43 ; 18-27(56-70), 16-15.

Arbitres : MM. O. Adam et L. Mendy.

USLB : 30 paniers sur 64 tirs (47 %) dont 8 sur 18 à trois points (44 %, Lupot 5), 4 lancers francs sur 7 (57 %), 34 rebonds (Lupot 8) dont 7 offensifs (Lupot, Benon et Brooks 2), 15 passes (Gelu 5), 2 interceptions (Fellah et Lupot), 13 balles perdues (Lupot 3), 1 contre (Brooks); 13 fautes personnelles et une technique (Gelu). Evaluation collective : 72. Les points : Crétois 13 (13), Gelu 4 (8), Froc 7 (5), Lupot 21 (20), Benon 15 (10) puis Cartier (0), Tripoteau (0), Tessier (0), Fellah (cap.) 2 (4), Brooks 10 (10). Entraîneur : Sébastien Cartier.

MPBA : 33 paniers sur 71 tirs (46 %) dont 13 sur 29 à trois points (45 %, Plasse 5), 6 lancers francs sur 15 (40 %), 41 rebonds (Grebongo 12) dont 14 offensifs (Grebongo et Ekani 4), 15 passes (Plasse 10), 9 interceptions (Willig et Ekani 2), 8 balles perdues (Sarkis, Grebongo et Ekani 2), 2 contres (May Thompson et Willig); 9 fautes personnelles. Evaluation collective : 96. Les points : Plasse 20 (26), May Thompson 6 (10), Diehl (cap.) 11 (6), Grebongo 18 (20), Ekani 18 (23) puis Sarkis (-5), Willig 12 (10), Soussi (2), Minté (1), Spinali (0). Entraîneur : Jean-Luc Monschau, assisté de Mathieu Gitta.

Entre parenthèses la note d’évaluation.

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Articles récents